Aligre FM - Paris 93.1

Radio libre, indépendante et non-commerciale depuis 1981.

En ce moment à l’antenne :
8h - 11h
Cappuccino

Accueil du site / Programmes / Les émissions / Écoute ! Il y a un éléphant dans le jardin / Ecoute ! Il y a un éléphant… # 09 novembre 2016

Écoute ! Il y a un éléphant dans le jardin

Ecoute ! Il y a un éléphant… # 09 novembre 2016

Le festival théâtral du Val-d’Oise /avec Emmanuelle Germain et Héloïse Rousse // "Les Intrus" /avec Bastien Contraire (auteur illustrateur) // Le collectif 39 /avec Bastien et
Courriel Facebook Myspace Google Yahoo! Plus...

Spectacles

Interview d’Emmanuelle Germain et Héloïse Rousse, c’est au début

Chaque année, le festival théâtral du Val d’Oise choisit une thématique particulière comme fil conducteur de sa programmation, enfin… d’une partie de sa programmation, car ce festival qui a commencé vendredi dernier pour six semaines de tournées aux quatre coins du 95 propose pas moins de 36 spectacles, pour tous les publics, enfants, jeunes ou adultes. La thématique de cette année, Au-delà des frontières, une thématique on peut plus d’actualité, et à entendre de diverses façons, bien sûr. Ici et ailleurs, de la compagnie Pupella Nogues, le superbe et intriguant Je brasse de l’air, de Magali Rousseau, ou encore la non moins superbe et toute récente création d’Olivier Letellier – La nuit où le jour s’est levé, pour citer quelque spectacles jeune public, s’inscrivent dans cette thématique Au-delà des frontières.

8 créations dont 3 coproductions, une place importante réservée au jeune public avec une quinzaine de spectacles à leur intention, une ouverture à l’international… depuis 34 ans le Festival théâtral du Val d’Oise est attentif à faire découvrir la diversité artistique du théâtre contemporain dans ce qu’il a de plus créatif, à tous les habitants du département. A ceux des villes comme à ceux qui en sont éloignés, dans plus de 70 lieux – théâtres, salles des fêtes ou maisons de quartier. Une grande partie des spectacles sont ainsi joués plusieurs fois, à différents endroits du département. Mais le festival c’est aussi un engagement tout au long de l’année avec des actions culturelles plus particulièrement destinées aux jeunes éloignés de l’offre culturelle, comme c’est le cas avec L’école du spectateur. Alors ce matin, nous vous proposons de découvrir cette 34e édition du festival théâtral du Val d’Oise avec Emmanuelle Germain, directrice adjointe et programmatrice jeune public, et avec Héloïse Rousse, responsable de la médiation culturelle et de l’Ecole du spectateur.
- Site du Festival théâtral du Val d’Oise

Livres

Interview de Bastien Contraire, c’est à 45 minutes

Jusqu’à cet automne, Bastien Contraire n’avait pas encore publié d’album pour les enfants, mais cela fait un bon moment qu’il s’intéresse aux images, au dessin, à la bande dessinée et à tout cet univers de la micro-édition, fanzines ou livres à petit tirage, aux formes multiples, réalisées souvent de façon artisanale. Il en est même un acteur très actif, que ce soit en créant en 2008 Papier gâché, maison d’édition et graphzine, ou bien en organisant Fanzines festival dont la sixième édition s’est déroulée au mois d’octobre.

Avec « Les Intrus » édité chez Albin Michel jeunesse, sous le tout nouveau label Trapèzes, Bastien Contraire propose aux enfants un album à la fois élégant, joyeux et… espiègle. Car sous son apparente simplicité, des grandes planches sur chacune desquelles est alignée bien sagement, sans un mot, une collection d’une douzaine d’objets, animaux, plantes… sous son apparente simplicité, cet album invite à ouvrir l’œil. A chaque fois, un intrus s’est glissé parmi eux, au premier regard peu repérable tant sa forme, sa taille, ses couleurs s’ajustent à celles des onze autres !

La tortue à la carapace ronde parmi les couvre-chefs, la théière ventrue parmi les poules, coqs, pintades et autres volailles, l’avion parmi les insectes, ou encore, non sans humour, l’humain parmi les singes, le sous-marin parmi les cétacés, ou le serpent parmi les vêtements, telle une jolie ceinture. A chacun alors d’imaginer, ou de deviner, ce que cet intrus vient faire là, simple incongruité ou relation plus subtile avec les autres images. D’autant qu’elles se déclinent toutes en seulement deux couleurs, enfin trois plutôt, rose framboise, vert vif, et une couleur plus sombre obtenue par la superposition des deux, des couleurs que l’impression en tons directs rend particulièrement toniques.

Une trentaine de doubles pages, donc plus de 350 images, toutes réalisées au pochoir avec beaucoup de finesse. On devine, mais peut-être je me trompe, que si ça a été plus aisé de découper en creux les formes simples quasi géométriques des bateaux, celles des insectes aux pattes fines ou celles des motos ont certainement été recommencées plusieurs fois, tant elles sont délicates. Toutes ces grandes doubles pages, telles des planches naturalistes, jouent discrètement avec l’imagerie des années cinquante, pour donner des compositions très harmonieuses. Avec leur regard bien plus aiguisé que le nôtre, les jeunes enfants s’amusent à débusquer les « Les Intrus », et ne manquent pas de vouloir connaitre les noms, des différentes races de vaches, de chiens ou bêtes à cornes. Là Bastien Contraire ne nous facilite pas la tâche, car aucune indication ! Tant-pis, on cherchera. En tous cas, ce matin, nous sommes ravis de vous faire découvrir « Les Intrus » en compagnie de son auteur.
- Les Intrus, de Bastien Contraire (Albin Michel jeunesse, label Trapèzes) - 16,50 €
- Site de Bastien Contraire

Solidarité

Interview de Damien Croizier et Hélène Durand-Gasselin, c’est à 75 minutes

Pour terminer cette émission, coup de projecteur sur un lieu, un collectif plutôt, où les enfants sont toujours les bienvenus mais pas seulement eux, les enfants avec les adultes. Au 39 rue de la Solidarité, à Montreuil, on essaie de vivre autrement. De façon collective, partagée, solidaire, auto gérée et surtout anti-gaspillage : cantine participative, ateliers de récupération, repas de quartier à prix libres, ateliers de musiques ou de bricolage, entre autres. C’est le collectif 39, créé en 2014, auquel participent plus de 1000 adhérents., et qui grandit chaque jour. Un lieu à découvrir ! Mais aujourd’hui, le collectif 39 rencontre quelques soucis avec le nouveau propriétaire des lieux. Eclairage avec Damien Croizier et Hélène Durand-Gasselin, du collectif 39.
- Le site du collectif
- Pour signer la pétition

Informations

C’est au tout début

"Moustache Academy, guide de survie rigolo pour l’école", c’est le spectacle de chansons pour jeune public de Mathurin Meslay, Astien Bosche et Ed Wood, alias le Moustache Poésie Club. Ou quand le rap s’invite à la récré…

Les trois compères passent au peigne fin le quotidien des enfants à l’école, avec humour, gaieté mais surtout pile poil au bon endroit pour dire les hauts et les bas, les émotions, les difficultés ou les petits bonheurs des enfants, mais aussi les angoisses, les rejets ou la peur de mal faire. A hauteur d’enfants de CM2, avec leur baskets assortis au sweat à capuche, jaune canari, bleu pétrole, rose fushia, une mise en scène impeccable et très enlevée, des musiques, façon rap, qui décoiffent, des paroles qui décoiffent tout autant, et un rapport au public jamais démago… Voilà un spectacle de chansons réjouissant. C’est tous les mercredis à 15h30 à la Nouvelle Seine, une péniche sur la Seine 3, quai Montebello, dans le 5e arrondissement. Tous les mercredis jusqu’au 7 décembre, il n’en reste plus beaucoup, mais la tournée continue ensuite. Le CD n’est pas encore sorti, enfin, c’est pour les jours prochains, aussi je vous propose d’écouter un extrait du spectacle, la chanson s’appelle Dans la cour. Moustache Academy. Qu’on ne va pas tarder à inviter dans cette émission.
- Site de Moustache Academy

| Plan du site | À propos | Mentions légales | Haut de page