Aligre FM - Paris 93.1

Radio libre, indépendante et non-commerciale depuis 1981.

En ce moment à l’antenne :
21h - 6h30
Décrochage antenne : programme musical

Accueil du site / Programmes / Les émissions / Écoute ! Il y a un éléphant dans le jardin / Ecoute ! Il y a un éléphant… # 10 mai 2017

Écoute ! Il y a un éléphant dans le jardin

Ecoute ! Il y a un éléphant… # 10 mai 2017

Avec Marielle Bernaudeau (animatrice d’ateliers autour du cinéma) // Jeux vidéo, avec Julien Prost et Géraud Vérité // Lecture de Lionel Chenail
Courriel Facebook Myspace Google Yahoo! Plus...

Cinéma

Chronique de Yves Bouveret et Anne-Sophie Lepicard, c’est au début

Ils reçoivent Marielle Bernaudeau, rédactrice du site La fille de Corinthe, ancienne professeure des écoles et conseillère arts visuels en région parisienne. Elle mène des formations et activités pédagogiques d’éducation à l’image auprès des adultes et enfants : ateliers en classe ou en festival. Comme celui évoqué aujourd’hui, mené dans une moyenne section d’une école parisienne autour du film d’animation "Les petites casseroles d’Anatole", de Eric Montchaud (JPL Films), adapté d’un album d’Isabelle Carrier (Bilboquet).
- Site La Fille de Corinthe

Jeux vidéo

Chronique de Julien Prost et Géraud Vérité, c’est à 45 minutes

Lecture

Chronique de Lionel Chenail, c’est à 80 minutes

Lionel Chenail lit un extrait de : La Danse de l’araignée, de Laura Alcoba (Gallimard)

Livres

Chronique, c’est à 70 minutes

Un éléphant dans les pages : notre chronique autour des livres pour enfants dans lesquels un éléphant s’est glissé quelque part, dans un coin de l’image ou du récit, ou bien prenant la pose.

Commençons par l’éléphant qui pourrait être la mascotte de notre émission si nous en avions une, Pomelo, le désormais célèbre Pomelo, dont la renommée s’inscrit dans la lignée de Babar ou celle d’Elmer, puisqu’il est le héros de déjà nombreux albums, signés Ramona Badescu et Benjamin Chaud, chez Albin Michel jeunesse. Et pourquoi la mascotte de l’émission ? Parce que Pomelo vit dans un jardin, il est né sous un pissenlit et découvre plein de merveilles autour de lui. Quand ce petit éléphant, rose, voyage, il peut s’aventurer hors de son jardin, mais ce qu’il aime avant tout c’est prendre le temps de sentir, de goûter, d’aimer, de faire des rencontres, d’apprendre, de rêver, et surtout se poser plein de questions plus ou moins métaphysiques… bref le temps de vivre et de grandir. Depuis Pomelo est bien sous son pissenlit, le premier album sorti en 2002, une douzaine d’autres ont suivi, toujours aussi savoureux. L’écriture de Ramona Badescu est simple, directe, un rien facétieuse, avec de jolies trouvailles poétiques qui laissent rêver et imaginer, tandis que les images de Benjamin Chaud campent un Pomelo rose aux larges yeux ronds très expressifs et une longue, longue trompe, qui l’est tout autant, et se révèle parfois très pratique avec les radis, les escargots, les patates. Rebondissant sur les mots de Ramona Badescu, pour parfois les prendre au pied de la lettre, ses images, elles aussi simples, mais très astucieuses, jouent avec les formats, la page blanche, les couleurs ou les contours pour exprimer au mieux les sentiments, avec justesse et drôlerie, de Pomelo.

Le nouveau livre de Pomelo, paru à la fin du mois de mars, est un album de souvenirs, à la façon de Georges Perec à qui il emprunte son titre : "Pomelo se souvient". Cette fois Pomelo est au bord de la mer et laisse remonter ses souvenirs à la surface, nombreux clins d’œil donc aux ouvrages précédents, mais nul besoin de les connaitre pour savourer celui-ci. Car comme à chaque fois, il évoque surtout les émotions et les sensations de l’enfance, les questions restées en suspens, les découvertes incroyables au quotidien. Il se souvient du nombre inouï de couleurs que peut avoir une tomate / Il se souvient de combien les poireaux avaient l’air immenses et inquiétants la nuit / Il se souvient de tous les verts différents des brins d’herbe / Il se souvient du jour où tout le monde s’était déguisé en fleur / et cetera, et cetera. Bien sûr, on appréciera d’autant plus si on sait retrouver les livres auxquels il est fait allusion, et pouvoir ainsi se promener de livre en livre, c’est l’occasion d’aller les découvrir en bibliothèque par exemple. D’autant que celui-ci, Pomelo se souvient, est appelé à devenir un livre tout à fait personnel, puisqu’il est aussi livre à colorier, sur certaines pages. Un vrai livre de souvenirs donc.
- Pomelo se souvient, de Ramona Badescu et Benjamin Chaud, Albin Michel jeunesse, 9,90 euros, à partir de 4 ans

Dans l’album de Catharina Valckx, "Fritzi et la chaussure enragée" paru chez Pastel à l’automne, l’éléphant s’appelle Popote, oui, Popote, un tout petit petit éléphant, sac à dos sur les épaules, qui part en randonnée, sous l’œil inquiet de ses amies Fritzi, aux allures de vieille dame, et de Joëlle la limace. A raison, car très vite, Popote est poursuivi par une chaussure enragée qui crie « Nom d’une vieille patate, j’ai envie de mordre, gggrrr ! » C’est grâce au camion du boulanger que Popote lui échappera et que tout se termine bien. Quoique. La chaussure enragée n’a pas dit son dernier mot. Vous l’aurez compris, l’univers de Catharina Valckx est plein de fantaisie. Dans ses histoires, et elle a écrit et illustré pas moins d’une trentaine de livres, il est toujours question de solides amitiés, simples et fidèles, qui permettent de résoudre toutes les difficultés, et ses personnages, qu’ils soient limace, huitre ou cobaye, ont des sentiments très humains. Un humour teinté d’absurde pour des histoires réconfortantes, au texte simple, tout comme le dessin, au tracé cerné de noir. "Fritzi et la chaussure enragée, de Catharina Valckx, L’école des loisirs, pour les enfants à partir de 4 ans, 11,50 euros.

Nos partenaires

| Plan du site | À propos | Mentions légales | Haut de page