Aligre FM - Paris 93.1

Radio libre, indépendante et non-commerciale depuis 1981.

En ce moment à l’antenne :
21h - 6h30
Décrochage antenne : programme musical

Accueil du site / Programmes / Les émissions / Écoute ! Il y a un éléphant dans le jardin / Ecoute ! Il y a un éléphant… # 17 mai 2017

Écoute ! Il y a un éléphant dans le jardin

Ecoute ! Il y a un éléphant… # 17 mai 2017

Le prix Collidram /avec les collégiens // La Biennale Internationale des Arts de la Marionnette /avec Isabelle Bertola (Mouffetard-Théâtre des arts de la marionnette
Courriel Facebook Myspace Google Yahoo! Plus...

Le prix Collidram

C’est au début

Collidram, le prix de littérature dramatique décerné par les collégiens, onzième édition en 2017. Si vous êtes des auditeurs fidèles de cette émission, vous en connaissez certainement le principe puisqu’Aligre FM l’accompagne depuis la première année. Le prix Collidram récompense l’auteur de l’une des quatre pièces contemporaines récemment parues, par des classes de collégiens, 35 sur toute la France, de la sixième à la troisième, qui s’engagent à lire les quatre pièces proposée. Ils sont accompagnés, aidés, encouragés par leurs enseignants bien sûr, mais aussi par les intervenants de l’association Postures qui organise le prix Collidram, et par les équipes des théâtres partenaires. Ils lisent, discutent, échangent, argumentent en classe autour de ces textes qui les plongent dans des écritures fortes, parfois déroutantes mais qui disent le monde de façon singulière. Et comme chaque année depuis 11 ans, les collégiens d’Ile de France qui participent à cette aventure littéraire viennent les présenter et en discuter sur Aligre FM.

Deux émissions consacrées au prix Collidram cette année. Celle d’aujourd’hui va vous faire découvrir les quatre pièces en compétition, et la prochaine, le 31 mai, proposera une rencontre avec l’heureux lauréat, qui a été désigné au début du mois de mai, mais n’allons pas trop vite.

Ce matin, donc, en direct depuis le studio d’Aligre FM, les délégués de deux collèges sont installés, bien serrés, autour de la table et des micros pour vous présenter ces quatre pièces : les collégiens en cinquième au collège Jean Zay à Saint Gratien, et les collégiens en troisième au collège Pierre Mendes France à Paris 20e.

Les quatre pièces présentées :

  • Delta Charlie Delta, Michel Simonot, Espaces 34
  • Tête de linotte, Laurent Contamin, L’école des loisirs
  • L’enfant sauvage, Céline Delbecq, Lansman éditeur
  • Le poisson belge, Léonore Confino, Actes Sud Papiers

- Site de Postures

Spectacles

Interview de Isabelle Bertola, c’est à 45 minutes

La BIAM, la Biennale internationale des arts de la marionnette a entamé sa neuvième édition mardi dernier, pour trois semaines de spectacles et autres rendez-vous festifs jusqu’au 2 juin. Organisée par le Mouffetard, théâtre des arts de la marionnette, avec la Maison des Métallos et la Ville de Pantin, ce festival se déroule dans une quinzaine de lieux, dans Paris ou en banlieue. Depuis 2001, la BIAM, s’emploie à montrer la richesse et la créativité de la marionnette sous toutes ses formes et toute sa diversité, loin des clichés que parfois on lui réserve, entre autres celui qui ferait dire qu’elle serait un art de la scène réservée aux seuls enfants. Loin s’en faut, et d’ailleurs parmi les quelque trente propositions de la BIAM 2017, il y en a très peu destinées spécifiquement aux jeunes enfants. Non, pour les organisateurs de la BIAM, il s’agit plutôt de donner à voir non seulement la variété des formes artistiques et techniques de manipulation, des plus simples aux plus ambitieuses, mais aussi la façon dont les artistes marionnettistes s’emparent de la marionnette et du théâtre d’objets pour questionner le monde d’aujourd’hui avec la même énergie et invention que peuvent le faire les autres formes de spectacles vivants. D’autant que les frontières restent bien sûr très poreuses, et que ces différentes formes artistiques s’hybrident les unes les autres.

A l’affiche de la BIAM 2017, des spectacles à voir en famille donc, ou bien entre copains, certains par des compagnies que nous sommes ravis de retrouver pour leur nouvelle création, Label brut, Gare centrale, Piccoli Principi, La Nef, Skappa, Vélo théâtre, Tof théatre, et cetera, et d’autres à découvrir, venues de Suisse, Allemagne, Québec, Belgique, Pays Bas et France bien sûr. C’est sûr, plusieurs d’entre eux sont déjà passés la semaine dernière, mais il en reste plein à découvrir au cours des deux prochaines semaines. Présentation de la Biennale internationale des arts de la marionnette 2017, avec Isabelle Bertola, directrice du Mouffetard, théâtre des arts de la marionnette

- Programme de la BIAM

Nos partenaires

| Plan du site | À propos | Mentions légales | Haut de page