Aligre FM - Paris 93.1

Radio libre, indépendante et non-commerciale depuis 1981.

En ce moment à l’antenne :
21h - 6h30
Décrochage antenne : programme musical

Accueil du site / Programmes / Les émissions / Écoute ! Il y a un éléphant dans le jardin / Ecoute ! Il y a un éléphant… # 24 mai 2017

Écoute ! Il y a un éléphant dans le jardin

Ecoute ! Il y a un éléphant… # 24 mai 2017

’Mômes et cie", expo à la Cinémathèque française /avec Gabrielle Sébire (commissaire d’expo) // Bastien Contraire, créateur d’images et de livres
Courriel Facebook Myspace Google Yahoo! Plus...

Exposition

Interview de Gabrielle Sébire, c’est au début

Les films sur l’enfance s’adressent-ils, concernent-ils plutôt ceux qui l’ont quittée, c’est-à-dire les adultes, ou ceux qui la vivent, c’est-à-dire les enfants ? Telle est la question soulevée par Christophe Honoré, qui signe le texte introductif de "Enfance et cinéma", le passionnant catalogue de l’exposition "Mômes et compagnie", actuellement à la Cinémathèque Française. Bien sûr on a envie de lui répondre : les deux, mais pas de la même façon. Pourtant c’est avec une certaine malice que le slogan de l’exposition stipule « Plus vous serez petit, mieux vous comprendrez », une façon de rappeler que les émotions du temps de l’enfance sont d’autant plus vives qu’elles n’ont pas encore été filtrées par le temps. Ce qui n’empêche pas que l’exposition "Mômes et compagnie" s’adresse autant aux enfants qu’aux adultes, car le cinéma est une émotion qu’on éprouve enfant et à l’âge adulte, et qui est redoublée par les personnages d’enfants qui sont comme autant de miroirs de nos sentiments.

Ainsi, l’exposition "Mômes et compagnie" invite à plonger dans l’univers de l’enfance tel qu’il a été vu, raconté, montré, filmé par les cinéastes depuis le début du cinéma et sur tous les continents, que ce soit dans la fiction, le documentaire ou le film d’animation. Et ils sont nombreux, du Kid de Chaplin à Kirikou de Ocelot, de Antoine des "400 coups" à "Zazie dans le métro"… Et parce que cette période de la vie est traversée par toutes ces sortes d’émotions, parfois contradictoires, l’exposition invite à explorer le cinéma de l’enfance non pas de façon raisonnée, académique ou chronologique, mais à travers ces émotions dans des espaces, tous agencés différemment et donc aux sensations différentes, que les lumières, couleurs, textures, matières, mais aussi de grandes figurines ou totems mettent en scène de façon sensible et forte : la joie et la colère, le rire et la tristesse, la peur et le courage. Passer de la joie à la colère en suivant la chenille bleue d’Alice au pays des merveilles, frôler la silhouette grandeur nature de monsieur Hulot, éternel enfant, admirer la robe couleur de lune de Peau d’Ane, la vraie, franchir le passage jusqu’à la grotte de peur pour voir des films en noir et blanc. Dans chaque espace, sur très grand écran, de très courts extraits de films, sélectionnés et montés en boucle de façon ingénieuse et précise pour composer un nouveau petit film où l’on se réjouit de reconnaitre nombre de ces héros enfantins et d’en découvrir d’autres . Des dizaines de films, de regards, d’enfants différents,

A chaque espace, également, son cabinet de curiosités pour y découvrir, lire, regarder dessins originaux, esquisses, études de personnages, photos de tournages, portraits d’enfants acteurs et même quelques objets pour évoquer l’enfance du cinéma, tels la lanterne magique. Sans oublier l’espace où les enfants peuvent s’exprimer, dessiner, expérimenter. Enfants héros, enfant acteur, enfant spectateur, ce sont toutes les facettes de l’enfance au cinéma que cette passionnante exposition "Momes et compagnie" propose d’explorer en s’immergeant totalement. Ouverte depuis fin mars jusque fin juillet à la Cinémathèque Française à Paris, avec de nombreux ateliers, rencontres, rétrospectives, dont hélas une grande partie est déjà passée, l’exposition "Momes et compagnie" a été imaginée et réalisée par Patrick Bouchain, directeur artistique et par Gabrielle Sébire, commissaire de l’exposition. Gabrielle Sébire est aussi directrice adjointe de l’action éducative et culturelle à la Cinémathèque française, et nous sommes ravies de l’accueillir ce matin autour de cette exposition.

- Site de la Cinémathèque française

Livres

Interview de Bastien Contraire - rediff -, c’est à 45 minutes

Vient de paraitre aux éditions Albin Michel Jeunesse le deuxième album de Bastien Contraire, Les Intrus. Animaux. En quelque sorte le petit frère de Les Intrus, paru à l’automne dernier, mais pour les tout-petits avec ses épaisses pages cartonnées. Même principe de planches d’images sagement alignées, parmi lesquelles s’est glissé un intrus, la même technique d’illustration au pochoir avec la contrainte de deux couleurs, ici un bleu mauve et un jaune vif, mais une seule thématique, les animaux, et des images moins nombreuses par double page. Il y a même un éléphant qui s’est glissé sur l’une d’entre elles ! Pour saluer ce nouvel opus de Bastien Contraire, nous vous proposons d’écouter ou réécouter son interview à ce micro en novembre dernier, alors que venait de paraitre Les Intrus.

Lecture

Chronique de Lionel Chenail, c’est 5 minutes avant la fin

Lionel lit un extrait de "Romain Gary s’en va t’en guerre", de Laurent Seksik, Flammarion, 2017

Nos partenaires

| Plan du site | À propos | Mentions légales | Haut de page