Aligre FM - Paris 93.1

Radio libre, indépendante et non-commerciale depuis 1981.

En ce moment à l’antenne :
11h - 12h
Brasil alto astral

Accueil du site / Programmes / Les émissions / Écoute ! Il y a un éléphant dans le jardin / Ecoute ! Il y a un éléphant… # 28 juin 2017

Écoute ! Il y a un éléphant dans le jardin

Ecoute ! Il y a un éléphant… # 28 juin 2017

Les éditions la Joie de lire /avec Francine Bouchet (éditrice) // La chronique de Delphine Beccaria, libraire à la Sardine à lire // La chronique des enfants de l’école maternelle Souzy
Courriel Facebook Myspace Google Yahoo! Plus...

Les enfants de l’école maternelle Souzy

Chronique de Sophie Lemp, c’est au début

Quatrième et dernière chronique des enfants de l’école maternelle Souzy, dans le 11e arrondissement de Paris sur le thème du souvenir. Ils sont 27, ils ont 4 ans, 5 ans bientôt 6, ils sont dans la classe de moyens grands de Marie-Christine Tournoux. Depuis le début du mois de janvier, tous les lundis matins, ils accueillent dans la classe l’écrivain Sophie Lemp. Elle intervient dans le cadre du Programme régional d’écrivains en résidence en Ile de France, un programme qui associe un écrivain à un lieu dans une dimension d’aide à la création littéraire et d’action culturelle. Avec les enfants, elle a choisi d’explorer le thème de la mémoire, dans toutes ses dimensions, mémoire des sens, souvenirs de famille, souvenirs de vacances, souvenirs partagés… Ils se sont nourris d’histoires, ont rencontré une comédienne, visité une librairie… et ils ont beaucoup parlé et partagé. Chaque lundi, Sophie Lemp leur a tendu le micro pour les enregistrer et nous proposer cette petite chronique. Pour cette dernière chronique, ils ont lu ensemble l’album de Ramona Badescu et Benjamin, "Pomelo se souvient", paru il y a quelques mois aux éditions Albin Michel jeunesse. Nous vous l’avions d’ailleurs présenté dans cette émission. Pomelo, ce petit éléphant rose qui vit dans un jardin sous un pissenlit, voyage hors de son jardin, mais aime avant tout prendre le temps de sentir, de goûter, d’aimer, de faire des rencontres, d’apprendre, de rêver, et surtout se poser plein de questions plus ou moins métaphysiques… bref le temps de vivre et de grandir. Dans "Pomelo se souvient", le dernier album de la série, Pomelo laisse remonter ses souvenirs pour évoquer les émotions et les sensations de l’enfance, les questions restées en suspens, les découvertes incroyables au quotidien. Il se souvient du nombre inoui de couleurs que peut avoir une tomate, combien les poireaux avaient l’air immenses et inquiétants la nuit, les verts différents des brins d’herbe ou encore du jour où tout le monde s’était déguisé en fleur. Des souvenirs qui marquent pour longtemps. C’est à la suite de la lecture de "Pomelo se souvient" que les enfants de la classe de moyens grands de l’école maternelle Souzy ont laissé remonter leurs propres souvenirs, pour chacun en évoquer un, un de ceux qui marquent pour longtemps. On les écoute.

Livres

Interview de Francine Bouchet, c’est à 15 minutes

Avec pas loin d’une cinquantaine de livres publiés chaque année, les éditions suisses la Joie de lire se sont depuis longtemps imposées dans le paysage éditorial francophone pour la jeunesse autant pour l’exigence et la qualité de sa ligne éditoriale, albums et romans, que pour ses audaces et parti-pris littéraires. Depuis le premier album publié en 1987, "Corbu comme le Corbusier", d’ailleurs réédité cette année, l’éditrice Francine Bouchet, entourée d’une petite équipe de 6 personnes, explore la littérature jeunesse dans différentes directions pour faire découvrir aux enfants de nouveaux talents, bien sûr, mais aussi des auteurs ou illustrateurs d’autres pays peu diffusés en France, tels le Portugal, les pays de l’Est ou les pays nordiques, ou bien encore des auteurs et des textes du patrimoine, comme cette année "le Robinson Suisse", de Johann Davis Wyss, publié pour la première fois en 1812 à Zurich et qui, dit-on inspira beaucoup Jules Verne. Mais on pourrait également citer Corinna Bille, Ramuz ou Leopold Chauveau. Mais au-delà des rééditions, c’est surtout la littérature contemporaine qui fait la part belle des éditions la Joie de lire, et il serait évidemment bien difficile de citer ici tous les auteurs et illustrateurs qui ont jalonné et marqué de leur empreinte la maison d’édition qui célèbre donc cette année ses trente ans. Susan Rotraut Berner et ses formidables imagiers grand format – "Les livres de l’hiver, du printemps, automne ou été" – dans lesquels déambulent de multiples personnages aux aventures sans parole que les tout-petits adorent suivre de page en page. Les albums d’Ingrid Godon dont les images crayonnées dégagent beaucoup d’émotion. Les albums de Haydé qui racontent les aventures de son chat Milton d’album en album. Germano Zullo et Albertine, et leurs aventures de Marta, une vache orange pleine d’énergie. Et bien sûr de nombreux auteurs et illustrateurs qui ont en commun d’ouvrir le champ des possibles aux enfants, souvent avec humour. Du côté des romans, pour les plus jeunes ou pour les plus grands, on pourra citer les romans de Christophe Léon, d’Azouz Begag, Dorine Bertrand, ou encore ceux du facétieux norvégien Erlend Loe et son héros Kurt, mais bien sûr, ou encore Bernado Atxaga, mais il y en a beaucoup d’autres.

Parmi les publications récentes, je citerai "Le potager" de l’auteur illustrateur espagnol Ximo Abadia, un album qui sous son apparente simplicité graphique et narrative, est d’une belle inventivité. "Tête de mule" d’Oyvind Torseter, auteur illustrateur norvégien, dont la Joie de lire avait déjà publié "Détours", "Gravenstein" et "Le Trou". Cette fois Torseter s’est inspiré assez librement du conte nordique d’Asbjornsen et Moe, "Le troll qui n’avait pas son cœur dans sa poitrine", connu aussi dans la version des frères Grimm, "Les Sept corbeaux". Sous le crayon et la plume de Torseter, cela devient un récit fantaisiste, un rien burlesque, qui mêle bande dessinée et images pleine page, dans une palette réduite à quelques couleurs, gris, rouge ou noir surtout. On y retrouve tous les éléments du conte, mais un rien décalé et avec de nombreux clins d’œil à Don Quichotte plutôt réjouissants. Un superbe ouvrage de 120 ouvrages, à la facture élégante avec son dos toilé.

En 2017, La Joie de lire fête donc ses trente ans, et à cette occasion, nous avons rencontré sa fondatrice et éditrice, Francine Bouchet, pour les évoquer ensemble. C’était il y a quelques jours à la médiathèque Françoise Sagan, à Paris.
- Site des éditions La Joie de lire

Livres cités :

  • Hors champ, de Chiara Carminati - Collection Encrages
  • Sophie et Le cor des alpes / Le Chat qui n’arrêtait pas de grandir / Le garçon qui voulait être une marmotte, de Hans Traxler
  • La Poya, de Fanny Dreyer
  • Be bop / Diapason / Bestiaire mécanique / La danse de la mer, de Laetitia Devernay
  • Milton (et tous les autres), de Haydé

Livres

Chronique de Delphine Beccaria, c’est à 55 minutes

Delphine Beccaria, alias Delphine La Sardine, libraire à La Sardine à lire (Paris, 17), a présenté quelques nouveautés qu’elle aime beaucoup :

  • Rond, triangle, éléphant, de Kenji Oikawa et Mayuko Takeuchi - Phaidon
  • Une histoire (presque) impossible à raconter, de Bruno Gibert - Sarbacane
  • Chapeau, les singes !, de Sylvain Azial et Sébastien Touache - Sarbacane
  • Qui va rassurer le tibou ?, de Tove Jansson - Cambourakis
  • La plage, de Sol Undurraga - L’Edune
  • Borgnol, tome 1 = Les bons amis, de Bénédicte et Florence Dupré La Tour - Gallimard
  • Elisabeth Ivanovsky, sur la page blanche tout est possible, de Georges Meurant - MeMo

Lecture

Chronique de Lionel Chenail, c’est quelques minutes avant la fin

Lionel lit un extrait de "L’enfant qui", de Jeanne Benameur (Actes Sud)

Nos partenaires

| Plan du site | À propos | Mentions légales | Haut de page