Aligre FM - Paris 93.1

Radio libre, indépendante et non-commerciale depuis 1981.

En ce moment à l’antenne :
12h - 17h
Décrochage antenne : programme musical

Accueil du site / Programmes / Les émissions / Écoute ! Il y a un éléphant dans le jardin / Emission du 13 mars 2013

Écoute ! Il y a un éléphant dans le jardin

Emission du 13 mars 2013

avec Katy Couprie ("Dictionnaire du corps") ; Roger Cactus (("Vent de folie")
Courriel Facebook Myspace Google Yahoo! Plus...

Au programme : rediffusion de l’interview de Katy Couprie, à l’occasion du prix décerné par la Foire internationale du livre pour enfants à Bologne au "Dictionnaire du corps" (Thierry Magnier) ; rencontre avec Roger Cactus, à l’occasion de la parution de son CD "Vent de folie" et du spectacle au Vingtième théâtre.

Livres

En début d’émission

Le 25 mars prochain, la Foire internationale du livre pour enfants à Bologne va rassembler pendant quatre jours les éditeurs jeunesse du monde entier, venus vendre leurs droits, acheter des droits et surtout découvrir l’extrême diversité des livres publiés dans le monde. A cette occasion vont être également décernés les prix littéraires, les Bologna Raggazi Award, qui récompensent les plus beaux livres jeunesse parus dans le monde au cours de l’année passée. Les prix ont déjà été annoncés. Le prix pour le livre de fiction a été décerné à un ouvrage coréen, et celui pour un livre de non fiction à une auteure française, Katy Couprie, pour Dictionnaire du corps, paru chez Thierry Magnier. Une belle récompense pour un ouvrage qui la mérite amplement. Nous avions au début de l’année présenté ce livre et interviewé Katy Couprie. A l’occasion de ce nouveau prix décerné par un jury international à Bologne, nous vous proposons de réécouter cet entretien. Présentation à lire ici

Chansons

C’est à 45 minutes

Vents de folie, c’est le titre du nouveau spectacle et celui du nouveau CD de Roger Cactus. Vents de folie est à l’affiche du Vingtième théâtre jusqu’à la fin de ces vacances scolaires, le CD est à commander (avec des extraits à écouter) sur son site. On pourra voir également Roger Cactus le mercredi 27 mars au festival A tout bout de chant, à Magny-les-Hameaux. Interview de Roger Cactus par Gilles Avisse

Lecture

En toute fin d’émission

Lionel Chenail lit un extrait d’un roman de littérature générale sur le thème de l’enfance : Opium Poppy, de Hubert Haddad (Zulma, 2011)

Parutions

C’est à 40 minutes

A l’occasion du Printemps des poètes, et comme chaque année, les éditions Rue du monde publient une floraison de livres de poésie, pour les tout-petits comme pour les plus grands. Parmi tous ceux-là, j’ai retenu la nouvelle anthologie concoctée par Jean-Marie Henry, la quatorzième ou quinzième qu’il publie aux éditions Rue du monde depuis 1997. Un choix de poésies contemporaines pour la plupart, d’autres qui le sont le moins, pour donner à voir, à lire ou à entendre la diversité de la création poétique. Les poèmes ont des oreilles, 60 poèmes à dire comme ci ou comme ça, tel est le titre de cette nouvelle anthologie, à laquelle Jean-Marie Henry et Alain Serres, l’éditeur, ont travaillé ensemble pour choisir les poèmes, mais aussi proposer des façons de les dire à voix haute. Comme à chaque fois, le choix est malin, varié, suggestif et… personnel. Valérie Rouzeau, Alain Boudet, François David, Michel Besnier côtoient Raymond Queneau, Robert Desnos, Luc Bérimont, Victor Hugo, Jacques Roubaud, Claude Roy et plein d’autres encore. Pour suivre la thématique du recueil, les 60 poèmes se prêtent volontiers à la diction à voix haute. Sur chaque double page de l’album, deux ou trois poèmes sont réunis autour d’une thématique : « Poèmes pour aimer les mots, poèmes pour muscler sa langue, pour faire l’acrobate, pour chantonner, à dire à deux, à dialoguer, etc. », et même des poèmes à chantonner sans tout comprendre, c’est à dire en langues étrangères. A chaque fois, quelques conseils pour les dire, pour les apprécier, pour les apprendre, pour amuser, autant de pistes à suivre, ou pas, chacun fera ce qu’il lui plait. On pourra les dire à voix basse, les crier, les murmurer… Des poèmes très courts, d’autres bien plus longs, mais très agréablement mis en pages, ce qui n’a pas toujours été le cas dans la collection où, pour certains livres, elle était trop dense. Les images d’[Anne-Lise Boutin->http://anneliseboutin.blogspot.fr/p…] participent grandement du plaisir de lecture, avec ses grandes formes simples, au style naïf et coloré, découpées dans des papiers de couleurs vives. Cela fait un livre joyeux dans lequel on a envie de piocher à chaque page. Exemples : Un poème pour muscler sa langue, de Jean-Hugues Malineau  : La pie La pie pond / Le pou pond / Le paon pond / Pas papa

Ou encore : Un poème à chuniter, de Pierre Coran : Do ré mi fa chol Do / Ré / Mi / Fa / Chol / La / Chi / Do / Chuinte une chouette / Qui chante haut Do / Chi / La / Chol / Fa / MI / Ré / Do / Chuinte une choutte / Qui chante faux / Dans la chorale des oiseaux

Les poèmes ont des oreilles, une anthologie de Jean-Marie Henry et Alain Serres, illustré par Anne-Lise Boutin, éditions Rue du monde, collection poésie, 17 euros, pour les enfants dès 8 ans et bien au-delà

Autre anthologie de poèmes pour les enfants qui vient de paraître : Qu’est-ce qui mijote dans ma marmite à mots ?, la quatrième anthologie de poèmes cuisinée par Célia Galice et Emmanuelle Leroyer pour la collection Demande aux poèmes aux éditions Bayard, qu’elles ont créée en 2010. On y retrouve là aussi un choix savoureux de poèmes signés par des poètes connus ou moins connus, contemporains ou plus anciens, autour de la thématique, vous l’aurez peut-être deviné, de la gourmandise et de la nourriture. 26 poèmes de Roland Topor, Emile Verhaeren, David Dumortier, Pablo Neruda, Luc Bérimont, Bernard Friot, Pierre Coran, Jean Tardieu, Jacques Prévert, et cetera, et cetera, sans oublier Jacques Roubaud qui signe la préface. La recette est bonne, bien sûr, avec un mélange varié, humour, gravité, légèreté, des poèmes brefs comme des comptines, d’autres plus longs. Les mots de la nourriture sont propices à jolies images, aux jeux de mots ou de sonorités qu’on retrouve dans de nombreux poèmes, et les enfants auront certainement plaisir à les reconnaître… ou pas. Les illustrations joyeuses et colorées d’[Amélie Falière->http://ameliefaliere.ultra-book.com/], qui a fait ses premiers pas dans l’édition jeunesse l’année dernière, sont elles aussi très relevées. Jouant un tantinet avec un style rétro, rehaussées de couleurs vives, elles apportent beaucoup de piment à l’album, en particulier avec leur façon de prendre parfois les poèmes à contrepied, mais également d’avoir, à chaque page, inséré les poèmes dans les images. Avec le format en hauteur du livre, cela donne des images pétillantes, comme celle du chat qui fait le gros dos face à la marmite, poème de Maurice Fombeurre. A déguster. Qu’est-ce qui mijote dans ma marmite à mots ?, anthologie de poésies par Célia Galice et Emmanuelle Leroyer, illustrations d’Amélie Falière, dans la collection Demande aux poèmes chez Bayard, 9,90 euros, à partir de 8 ans

| Plan du site | À propos | Mentions légales | Haut de page