Aligre FM - Paris 93.1

Radio libre, indépendante et non-commerciale depuis 1981.

En ce moment à l’antenne :
21h - 6h30
Décrochage antenne : programme musical

Accueil du site / Programmes / Les émissions / Écoute ! Il y a un éléphant dans le jardin / Emission du 18 avril

Écoute ! Il y a un éléphant dans le jardin

Emission du 18 avril

Invités : Taoufik Abdessatar (Festival du jeu Sain-Ouen) ; Antoine Dauphragne (rediffusion)
Courriel Facebook Myspace Google Yahoo! Plus...

Au micro : Véronique Soulé, accompagnée de Mathilde Lévêque (AFRELOCE), Lionel Chenail (lecture)

Jeux de société

Comme chaque année aux vacances de printemps, la ville de Saint-Ouen invite petits et grands à jouer et à découvrir de nombreux jeux de société au cours du Festival du jeu qui se déroule à l’Ile des Vannes jusqu’à dimanche. Présentation de cette édition 2012, sur le thème des Mille et une nuits, avec Taoufik Abdessatar, directeur adjoint du Service Enfance de la Ville de Saint-Ouen. C’est en début d’émission.

Parmi tous jeux de société parus cette année, Taoufik Abdessatar a présenté ses préférés :
-Takenoko, un jeu d’Antoine Bauza, As d’or 2012
-Mito, [Gigamiic>http://www.gigamic.com/index.php/fr…] : Plus on triche, et plus on gagne
-Stand up !, Iello : un jeu de mime qui renouvelle le genre
-Fame us !, Asmédée

Jeux de rôles

Jeux de rôles, avec Antoine Dauphragne , enseignant chercheur à Paris 13 et spécialiste de la question. Il est l’invité de Mathilde Lévêque, présidente de l’AFRELOCE, association française de recherche sur le livre et les objets culturels de l’enfance. Re-diffusion de sa chronique du mois dernier. C’est à partir de 45 minutes.

Lecture

Extrait de Des vies d’oiseaux, de Véronique Ovaldé, Editions de l’Olivier, 2011

Parutions

Voici un livre d’images paru à l’automne dernier aux éditions Vents d’ailleurs, qui évoque l’Afrique. Toclo toclo et la fille Tête-en-l’air, de Muriel Diallo, auteure et illustratrice, née en Côte d’Ivoire, auteure de nombreux romans ou albums pour les enfants. Les toclo toclo, ce sont les couturiers ambulants d’Abidjan, qui se déplacent avec leur machine à coudre sur la tête, pour faire les raccommodages. Newton, le héros de cet album, ne veut pas seulement coudre un ourlet ou poser une pièce, il ne veut pas être un simple toclo toclo, il veut surtout créer et coudre des vêtements dignes des grands couturiers de la mode. Mais entre la volonté et le savoir-faire, il y a quelques mètres de tissu, et les créations de Newton, plutôt, fantasques, lui attirent les injures bien plus que les compliments. Jusqu’au jour où il fait la rencontre d’une jeune fille prénommée Tête en l’air et décide de lui créer la plus belle robe du monde… Cet album de Muriel Diallo est le premier d’une nouvelle collection aux éditions Vents d’ailleurs, consacrée aux petits métiers en Côte d’Ivoire, ceux de la débrouille pour trouver de quoi survivre. Joyeux, dynamique, rythmé par les très nombreux dialogues, Toclo toclo et la fille Tête-en-l’air est également illustré avec beaucoup d’inventivité. Thématique oblige, les illustrations mêlent dessins, collages de divers morceaux de tissu cousus, d’images découpées, de bouts d’affiches, de schémas, de peinture, et tout cet assemblage, parfois hétéroclite, compose des pages pleines de vie, qui viennent faire écho à l’agitation citadine. Et la fameuse machine à coudre Singer, que Newton transporte sur sa tête à travers les rues, est si vieille que pour la représenter, Muriel Diallo l’a découpée dans un vieux catalogue Manufrance ou du genre. Voilà un album savoureux ! 14 €, 7 ans.

On change de registre et d’âge de lecture, avec cet album paru chez Pastel-L’école des loisirs, Le roi Jules et les dragons, de Peter Bently et Helen Oxenbury, l’illustratrice, entre autres de La chasse à l’ours ou de la série des Popi. Une façon très sensible de dessiner les petits enfants, les bébés en particulier, d’un simple trait de crayon, jamais droit mais juste un peu tremblé, qui rend ses personnages très justes, dans leurs gestuelles ou leurs façons de se tenir. Comme souvent dans ses albums, elle alterne les images couleurs et celles au crayon, pour illustrer cette histoire à hauteur d’enfants, celle d’un jeu qu’on invente mais qui devient presque vrai à force d’y croire. Trois enfants construisent une cabane dans le jardin et s’apprêtent à attaquer les dragons… qui ne tardent pas à arriver. Mais l’après-midi passe, et Jules reste bientôt seul. Et si les dragons débarquaient vraiment ? Très bien traduit par Claude Lager, le texte de Peter Bently se prête particulièrement bien à la lecture à voix haute, ce qui tombe plutôt bien, car il risque fort d’être lu et relu des dizaines de fois. Jouer à avoir peur, jouer à se faire peur, combattre des monstres imaginaires, tout en sachant que les parents sont juste à portée de voix, voilà un des jeux importants de l’enfance que cet album met particulièrement bien en scène. 14 €, à partir de 2 ans

_

| Plan du site | À propos | Mentions légales | Haut de page