Aligre FM - Paris 93.1

Radio libre, indépendante et non-commerciale depuis 1981.

En ce moment à l’antenne :
12h - 17h
Décrochage antenne : programme musical

Accueil du site / Programmes / Les émissions / Écoute ! Il y a un éléphant dans le jardin / Emission du 2 mai

Écoute ! Il y a un éléphant dans le jardin

Emission du 2 mai

avec Olivier Meier, directeur du Festival de l’Oh, puis Anna-Zofia Borewiec, musicienne (Pianotine, Enfance et musique)
Courriel Facebook Myspace Google Yahoo! Plus...

Festival

Le festival de l’Oh, dont la douzième édition se déroule dans tout le Val de Marne le week-end des 12 et 13 mai , a pour thème cette année Crue et vie du fleuve. Manifestation autant festive que réflexive, autant artistique que scientifique, autant poétique que pédagogique, le festival de l’Oh c’est deux jours de spectacles, sur l’eau et sur les berges, de débats et de rencontres, d’activités nautiques ou de promenades au bord de l’eau, dans 9 villes escales du Val de Marne mais aussi de Paris. Olivier Meier, son directeur, présente le Festival de l’Oh. C’est en début d’émission.

Musique

Anna-Zofia Borowiec, pianiste, revisite le patrimoine des chansons traditionnelles enfantines pour en proposer une version musicale au piano à la fois personnelle et inspirée par les grands musiciens dans Pianotine (Enfance et musique). Sur le second CD (car il y en a deux dans le boitier), elle interprète de très courtes oeuvres classiques pour piano. Un CD à écouter en famille. Entretien avec Gilles Avisse. C’est à partir de 50 minutes

Parutions

Dorénavant, des infos également sur les publications numériques pour les enfants, histoire de suivre l’actualité. Ce matin, ce sera l’une de ces applications, qui a d’abord existé sous format papier avant de passer au format numérique, Nocturnes ou les garçons de la nuit, de Mireille Loup, paru sous forme d’album en 2009 aux éditions Où sont les enfants. Mireille Loup est photographe et l’ensemble des 18 photographies qui composent son livre, a d’ailleurs fait l’objet d’expositions. Cet album, photos et récit, invite à suivre Nicéphore, un petit garçon, doudou à la main, et accompagné d’un plus grand, dans leur déambulation dans la ville, au bord de l’eau ou dans la nature, à la découverte de merveilles, tapis volants, grottes enchantées ou autres trésors, dans la lumière bleutée de la nuit ou celle de l’eau, présente sur de nombreuses photos. Rêve ou réalité, cette quête nocturne, pleine de grâce et de poésie, plonge dans l’imaginaire enfantin, celui des secrets et des contes. Le texte, tout autant que les photos, séduit par la qualité de son écriture. L’année dernière, Mireille Loup a travaillé avec Sébastien Thon, chercheur en Image de Synthèse, pour réaliser une version interactive de Nocturnes ou les garçons de la nuit. Cette version numérique a su garder toute la poésie de la version papier, les photos ont toute la place pour s’afficher, tandis que le texte se déroule sous chacune d’elles en faisant glisser son doigt. 24 courts chapitres, et pour chacun d’eux, une musique tout en douceur, un clapotis d’eau, un son qui surgit quand on fait glisser le doigt, une animation légère, toujours en lien avec le récit, d’ailleurs pas toujours évidente à faire apparaître, comme pour garder un certain mystère. Nocturnes ou les garçons de la nuit, Mireille Loup et Sébastien Thon, diffusée par eux-mêmes, à partir de 6 ans, une application Ipad, 3,99 €, parue en décembre dernier.

| Plan du site | À propos | Mentions légales | Haut de page