Aligre FM - Paris 93.1

Radio libre, indépendante et non-commerciale depuis 1981.

En ce moment à l’antenne :
21h - 6h30
Décrochage antenne : programme musical

Accueil du site / Programmes / Les émissions / Écoute ! Il y a un éléphant dans le jardin / Ecoute ! Il y a un éléphant… # 21 novembre 2012

Écoute ! Il y a un éléphant dans le jardin

Ecoute ! Il y a un éléphant… # 21 novembre 2012

Julien Prost et Géraud Vérité (Journées mondiales du jeu vidéo)
Courriel Facebook Myspace Google Yahoo! Plus...

Jeux vidéo

Pour la troisième année vont se dérouler du 23 au 25 novembre les Journées mondiales du jeu vidéo organisées par l’associationLoisirs numériques. Ainsi vendredi après-midi, de 14 heures à 18h30, à la médiathèque Marguerite Duras dans le 20e arrondissement de Paris, les néophytes comme les plus aguerris sont invités à venir découvrir et à jouer avec une variété de jeux vidéo, les adultes comme les enfants. Parmi les organisateurs : Julien Prost, bibliothécaire responsable de l’espace jeux vidéo à la chaleureuse bibliothèque Louise Michel, dans le 20e, et Géraud Vérité, bibliothécaire lui aussi chargé des jeux vidéo à la future bibliothèque Vaclav Havelqui ouvrira dans quelques mois dans le 18e arrondissement. Ce matin, ils présentent un choix de jeux vidéo. C’est en début d’émission.

Les jeux vidéo présentés par Julien Prost et Géraud Vérité :

  • Evoland / Type : Aventure / RPG / Studio : Nicolas Cannasse / Gratuit
  • Donkey Kong Country Returns / Type : Plateformes sur Wii exclusivement / Editeur : Nintendo, tout public (3+) / Entre 25 et 45 euros
  • La série Lego / Type : Plateformes sur PS3/Xbox 360/Wii/PC / Editeur : Celui de la licence du film (Lucas Art/ Warner Bros) / Suivant la plateforme entre 15 et 60 euros
  • La série Professeur Layton / Type : Enigmes/Réflexion sur DS /3DS exclusivement / Editeur : Nintendo (7+) Entre 20 et 45 euros /

-  Journey / Type : Aventure / Studio : thatgamecompany / Environ 20 euros sur PS3

  • Rayman Jungle Run / Type : Plateformes sur IOS (Iphone/Ipad/Ipod), et Android / Editeur : Ubisoft Montpelier 2,40 euros environ
  • World of Goo / Type : Puzzle Game/Réflexion sur IOS (Iphone/Ipad/Ipod), et Android / Editeur : 2D Boy / De 5 à 10 euros suivant la plateforme.
  • Curiosity pour PC et pour Apple / Type : ? / Editeur : 22cans / Gratuit

Disques et livres-disques

Gilles Avisse présente une petite sélection de CD ou livres CD parus récemment :

  • Pascal Perroteau : Ca m’énerve - L’autre distribution
  • Michèle Bernard : Sens dessus dessous - EPM
  • Tartine Reverdy : C’est très bien - L’autre distribution
  • Bernard Friot : Anna, Léo et le gros ours - Actes Sud junior
  • Nathalie Tual : Bulle et Bob préparent Noël - Didier jeunesse
  • Florent Marchet : Noël Songs - Actes Sud junior

Livres : nouveautés

Elles sont étudiantes en Master à l’université Blaise Pascal à Clermont-Ferrand, et suivent le cursus Création éditoriale des littératures générales et de jeunesse (CELGJ). C’est dans ce cadre qu’il leur a été proposé de réaliser une émission de radio sur la littérature de jeunesse, non pas dans le but de devenir journalistes mais pour appréhender d’une autre façon leur futur métier dans l’édition.

Cette émission sera réalisée dans les prochaines semaines sur cette antenne. Comme la semaine dernière, ces étudiantes nous proposent leurs premières chroniques sur des albums qui viennent de paraître. C’est à 40 minutes. Elles présentent :

Mon ti’chien, de Carl Norac et Isabelel Chatellard, Didier jeunesse-

Mon camion toc-toc, Olivier Douzou, Rouergue


Quant à moi, mon choix se porte cette semaine sur un album qui vient de paraître à l’école des loisirs, Simon sur les rails, d’Adrien Albert, dont nous avions déjà remarqué les albums précédents. Avec beaucoup de finesse cet album joue du début à la fin sur le décalage tout en racontant une histoire très simple, une course-poursuite avec un train. Jeu avec les ellipses, le non dit, le vide, mais aussi avec les attentes ou les présupposés du lecteur : une histoire qui commence dans une usine – lieu quasiment absent des albums pour enfants – pour tout de suite la quitter, des héros lapins qui évoluent dans un environnement humain, le fait qu’un enfant, même lapin, travaille dans cette usine de marteaux, ou encore une architecture un tantinet soviétique, tout cela renforce l’atmosphère presque surréaliste de cette histoire au demeurant très enfantine : celle d’une course pour arriver le premier et faire une surprise à son frère.

Il parait, d’après l’éditeur, qu’Adrien Albert s’est inspiré entre autres, d’un passage des Enfants Tanner de Robert Walser et même de photographies de TImoty 0’Sullivan. Peut-être. Et c’est peut-être ça qui fait que Simon sur les rails est un album original, un rien étrange mais totalement séduisant.

Dans ses images très sobres, aucune inscription, aucune enseigne, aucune affiche ou panneau publicitaires, à l’usine comme dans la gare, mais aussi des rues vides, personne pour y déambuler, comme si le petit lapin était dans un rêve, qui dégagerait une sorte d’étrange inquièteté. L’album, c’est le récit d’un voyage, celui du lapin, qui démarre en fin de journée pour se terminer à l’aube. Parce que le train du soir qui devait le mener jusque chez son frère a été supprimé, le jeune travailleur décide de partir à pied, ou plutôt de courir pour arriver à la gare d’arrivée, avant le train du matin et ainsi étonner son frère qui l’attend. Il y arrivera à une seconde près.

Dans les grandes images pleine page, sous lesquelles court le texte, très bref, on retrouve les couleurs affectionnées d’Adrien Albert, une palette de tonalités assourdies, du jaune safran au bleu nuit, en passant par l’orangé ou le vert des marais. De grands aplats cernés d’un trait noir qui rendent certains paysages assez lunaires, avec peu ou pas de détails mais un dessin clair, presque brut. Le héros, Simon, un lapin doué de parole et de raison, y côtoie quelques humains, ouvriers comme lui sur la chaine de marteaux ou employés de la gare. Voilà un bel album à découvrir avec les enfants. Nous sommes ravis de constater qu’Adrien Albert, que nous avions reçu à ce micro il y a un an et demi pour ses premiers albums a continué sur des rails qui n’en sont pas vraiment, fidèle à son style tout en prenant les chemins de traverse. Simon sur les rails, d’Adrien Albert, l’école des loisirs, 12,70 euros, à partir de 5 ans

| Plan du site | À propos | Mentions légales | Haut de page