Aligre FM - Paris 93.1

Radio libre, indépendante et non-commerciale depuis 1981.

En ce moment à l’antenne :
6h30 - 7h30
Programmation musicale

Accueil du site / Programmes / Les émissions / Écoute ! Il y a un éléphant dans le jardin / Ecoute ! Il a un éléphant… # 03 juin 2015

Écoute ! Il y a un éléphant dans le jardin

Ecoute ! Il a un éléphant… # 03 juin 2015

Hervé Suhubiette ; Lucile Guyot (Beneylunch) ; Roxane Joseph (Festival ta parole)
Courriel Facebook Myspace Google Yahoo! Plus...

Beneylunch est un blog bourré d’idées culturelles pour les enfants, animé par Lucile Guyot ; Pas vu pas pris, un livre-CD et un spectacle de Hervé Suhubiette ; le festival Ta parole à Montreuil, avec Roxane Joseph.

Internet

Interview de Lucile Guyot, c’est au début

"Savourons la culture, savourons-la avec les enfants", tel pourrait être le slogan du très alléchant blog Beneylunch. Alléchant par les propositions non pas culinaires mais, culturelles ou plus largement de loisirs à partager avec les enfants, les suggestions, les conseils, les infos, à glaner, dénicher sur le net, des liens à suivre pour découvrir bouquins, sites, projets lieux, initiatives en tous genres. Alléchant aussi et surtout dans sa façon de mettre en appétit, au sens littéral du terme, avec une large place faite aux photos de plats prêts à être dévorés et qui attirent tout de suite l’œil ; mais alléchant aussi par le ton et le style usant délibérément et avec humour du vocabulaire de la gourmandise et de la nourriture, ou de celui de la thématique de l’article. Enfin, cerise sur le gâteau, le blog Beneylunch, c’est un article par jour, court et rapide à lire, une mise en bouche en quelque sorte, qui tombe dans votre boite aux lettres pile poil à l’heure du déjeuner, du lundi au vendredi. Pour cela, il suffit de s’inscrire. Ainsi, avant hier, Beneylunch a présenté un serious game sur l’électricité conçu par Tralalère, et hier proposait de remonter l’histoire des jeux de récréation telle que la raconte le site Cmonécole.fr. Car le public visé d’abord par Beneylunch, ce sont les enseignants d’école primaire. Mais bien évidemment, chacun ou chacune pourra y puiser des idées pour les autres moments de la journée. Aux manettes du blog, ou plutôt en cuisine, il y a Lucile Guyot, de chez Beneylu, une plateforme de plusieurs sites internet éducatifs conçus pour les parents ou pour les enseignants, mais aussi de ventes en ligne autour de la culture scolaire. Et parce que Beneylunch est à consommer avec plaisir, nous vous invitons à le découvrir avec sa responsable éditoriale, Lucile Guyot, avec nous au téléphone.

Chansons

Interview d’Hervé Suhubiette, c’est à 20 minutes

Les comptines et berceuses qu’on fredonne aux petits enfants font partie pour la plupart d’un patrimoine transmis de génération en génération. Leurs auteurs, quand il y en a, se sont effacés depuis longtemps dans la mémoire collective. Heureusement, certains poètes d’aujourd’hui inventent encore de ces poèmes tout en fantaisie, aux sonorités et aux rimes joyeuses, et avec un zest de no sense qui enchante les tout petits en train de découvrir le langage, les mots et leurs multiples combinaisons et assonances. Bernard Friot, auteur pour la jeunesse plébiscité par ses lecteurs, écrit des histoires, courtes ou longues, mais aussi des poèmes. Et il semble s’être glissé tout naturellement dans cet univers des comptines et des nursery rhymes, comme on les appelle en anglais, pour en proposer une quinzaine. Mises en musique et interprétées par Hervé Suhubiette, elles prennent encore une nouvelle dimension, comme vous avez pu l’entendre avec Comptine à dire en plein air, la chanson qui ouvre l’album CD Pas vu pas pris, paru l’année dernière chez Didier jeunesse. La voix chaleureuse de Hervé Suhubiette sait se rendre tour à tour espiègle, joueuse et très ample. Surtout, ses compositions et arrangements inscrivent ces comptines et berceuses dans un univers musical très contemporain, qui dépasse largement celui, plutôt resserré, du répertoire habituel de la petite enfance. Avec, entre autres, sa façon toute personnelle de glisser d’une tonalité à une autre, ou du moins d’en donner l’impression ; d’imaginer pour chaque chanson un univers léger, délicat ou plus swinguant, et de faire rebondir les mots et les rimes. 15 comptines, berceuses, devinettes et ritournelles, comme l’indique le sous-titre de l’album Pas vu pas pris, pour lesquels les arrangements pour saxophone, clarinette, banjo, piano et guitare, sont aussi d’une grande force poétique. Il faut dire que Hervé Suhubiette compose et écrit depuis longtemps, pour les enfants comme pour les adultes, et ses précédentes créations telles Le grand manège des petits riens, La grande évasion, Tremblements de tête ou Quartiers libres font partie de nos incontournables. Il écrit aussi pour des chœurs d’enfants, et interprète sur scène ses chansons sous formes de spectacle théâtralisés très réjouissants et inventifs, avec un fil narratif qui leur donne toute leur cohérence. Pour Pas vu pas pris, Hervé Suhubiette a privilégié le jeu, si caractéristique de la petite enfance : planches de bois, seaux de couleurs, et l’imaginaire est en route. Le spectacle tout autant que le livre CD nous ont enchantés, mais nous n’avions pas encore eu l’occasion de rencontrer Hervé Suhubiette depuis la parution du livre CD, car il habite à Toulouse. Alors nous avons profité de son passage à Paris, au début du mois de mai, pour aller l’interviewer à la fin d’une des représentations de Pas vu pas pris, à la Cité de la musique- Philarmonie de Paris.

L’interview se termine avec Sur la plage, une des chansons écrites et interprétées par les enfants de l’école élémentaire de Revest les eaux, dans le Var, dans le cadre d’un projet artistique et culturel, mené tout au long de l’année scolaire 2013- 2014 avec Hervé Suhubiette sur le thème de la mer. Un projet initié par le http://www.polejeunepublic.fr/Pole jeune public de Revest les eaux, qui a donné lieu à un CD « On rêve ! ». Comme des pros !

- Pas vu pas pris, comptines, berceuses, devinettes et ritournelles, écrites par Bernard Friot, illustré par Sherley Freudenrreich, mises en musique et interprétées par Hervé Suhubiette, livre CD paru en avril 2014 chez Didier jeunesse.
- Site de Hervé Suhubiette

Livres

Chronique de Lucie et Lola, c’est 50 minutes

Lola et Lucie, nos deux chroniqueuses littéraires, l’une 12 ans et l’autre 9 ans, présentent tour à tour un roman qu’elles ont aimé lire. Bref résumé, lecture d’un extrait, commentaires… et c’est dans la boîte. Ce matin, Lola présente le roman d’un auteur dont elle aime beaucoup, beaucoup les livres :

Perle, de Timothée de Fombelle, Gallimard (2014)

Festival

Interview de Roxane Joseph, c’est 65 minutes

Depuis sa première édition en 2003, le festival Ta parole, organisé par l’association Bolondokhaza, poursuit le même objectif : faire découvrir la chanson française dans toute sa diversité et son dynamisme, en mettant particulièrement en avant des artistes compositeurs auteurs interprètes encore peu connus. Pour cela, elle mêle dans la programmation artistes débutants, donc, et des plus confirmés. Surtout, l’équipe du festival, non seulement met son énergie à dénicher ses artistes débutants, mais les accompagne un bon bout de chemin. Et si la programmation du festival privilégie les artistes pour adultes, ou tout public comme on dit, le jeune public n’est pas oublié, avec à chaque fois des concerts qui lui sont destinés. Même objectif depuis 2003, donc, mais au fils des années, le festival Ta parole, installé à Montreuil depuis une dizaine d’années, et plus précisément à la Parole Errante depuis 2008, s’est étendu à d’autres lieux culturels sur la ville, et de trois jours est passé à 10 jours.10 jours de concerts, de musiques, ET de fête, car le festival Ta parole, c’est aussi un temps suspendu, convivial et chaleureux. Au programme de l’édition 2015 du festival Ta parole, qui se déroule du 5 au 14 juin, parmi la vingtaine de concerts, on peut citer ceux de Debout sur le zinc, Angélique Ionatos, Agnès Bihl, pour nommer quelques uns des plus connus. Du côté des enfants, deux concerts spécialement dédiés. Celui de Wladimir Anselme et Brecht Evens, Les cromosaures de l’espace, une lecture musicale-projection, dont nous venons d’entendre un extrait, et qui a paru sous forme de livre CD l’année dernière chez Actes Sud junior. Cette lecture musicale a lieu ce samedi 6 juin après midi à la bibliothèque Desnos à Montreuil, tout près de la mairie. Merlot, quant à lui, fait quasi la cloture du festival le dimanche 14 juin, à la Parole errante, avec son désormais bien connu concert Les pieds dans le plat, à voir et écouter en famille. Mais bien évidemment, nombre de concerts programmés au festival Ta parole sont à voir aussi avec les enfants. Alors ce matin, coup de projecteur sur le festival avec sa directrice artistique et fondatrice, Roxane Joseph.

Parutions

C’est à 55 minutes

Dans Louison Mignon cherche son chiot, de Alex Cousseau et Charles Dutertre, c’est Louison, six ans et demi qui raconte. Ou plutôt qui parle à son chiot, celui qu’elle ne connait pas encore, car il va naître bientôt. Dans le jardin de son grand-père où celui-ci passe ses journées à chuchoter des secrets à ses légumes, elle, elle cherche partout la chienne, la maman de son chiot, qui a disparu depuis deux jours et deux nuits. Si son grand-père parle aux légumes, c’est sûrement que lui aussi s’inquiète pour sa chienne, mais elle Louison, n’aime pas trop parler aux légumes ; elle fouille la forêt, sous les ronces et sous les branches, là où la chienne se réfugie certainement pour mettre bas, comme son grand-père le lui a expliqué. Alors Louison cherche dans les fougères, mais à la nuit tombée, il est temps de rentrer chez ses grands-parents. Demain, c’est sûr, elle retournera dans la géante forêt pour voir naitre son petit chiot. Mais tandis que couchée dans son lit, elle s’endort, le lecteur, lui, a vu sous le lit ce que Louison découvrira peut-être demain matin : la chienne et, couchés près d’elle, plusieurs chiots. Le texte d’Alex Cousseau est à la fois plein de poésie et de simplicité pour évoquer la nature, le jardin, les légumes qui poussent, la complicité avec le grand-père, mais surtout la naissance à venir. Du haut de ses six ans, Louison comprend à sa façon : « Tu dors quelque part et je ne sais même pas où exactement, c’est un secret. Tu dors là où il fait encore nuit. Tu dors avant la vie. Avant la vie, c’est déjà la vie, mais en plus petit. Aujourd’hui, tu n’es pas beaucoup plus gros qu’un cornichon, à l’abri dans le ventre de ta maman. Et ta maman, c’est la chienne de mon papé. »Voilà une jolie façon de parler des choses de la vie. Les illustrations de Charles Dutertre, tracées au pinceau noir éclairé de quelques touches de rouge, composent des pages très graphiques, à l’image du jardin et ses plans très serrés de tomates, de fleurs ou de feuillages. Courbes et lignes, profondeur de champ et diversité des points de vue, et puis la bouille toute ronde de Louison aux cheveux rouges… l’apparente simplicité du trait de Charles Dutertre fait preuve d’une grande maîtrise. On dirait presque des gravures sur bois, avec son côté artisanal, souligné par le titre écrit à la main et le petit format de l’album. Un jolie réussite. Louison Mignon cherche son chiot, de Alex Cousseau et Charles Dutertre, éditions du Rouergue, 12 euros, à partir de 5 ans

| Plan du site | À propos | Mentions légales | Haut de page