Aligre FM - Paris 93.1

Radio libre, indépendante et non-commerciale depuis 1981.

En ce moment à l’antenne :
21h - 6h30
Décrochage antenne : programme musical

Accueil du site / Programmes / Les émissions / Écoute ! Il y a un éléphant dans le jardin / Emission du 30 avril 2014

Écoute ! Il y a un éléphant dans le jardin

Emission du 30 avril 2014

avec David Sire (chanteur) ; Isabelle Bertola (Le Mouffetard-les arts de la marionnette) ; Gabriel Lucas (La mare aux mots)
Courriel Facebook Myspace Google Yahoo! Plus...

Chansons

Interview de David Sire, c’est au début

Niet Popov ! Voilà une bien jolie façon de dire non, avec humour et néanmoins fermeté, aux impératifs ou aux ordres imposés. Niet Popov, titre de la chanson que nous venons d’entendre, mais aussi titre du livre CD – et du spectacle - de David Sire, sa dernière création pour les enfants. Scrogneugneu, Pssstt, Hop hop hop, Bof, Beurk… au fil d’une douzaine d’onomatopées qui donnent leurs titres aux chansons, il invite à transgresser les interdits, à réagir face à un monde qui ne tourne pas toujours rond et fiche la déprime, afin de mieux l’apprivoiser et se l’approprier Fi des bonnes manières, on a le droit de faire des boulettes ou d’être de mauvaise humeur, de se tromper, de s’énerver, de traîner des pieds ! Dans l’univers de David Sire souffle comme un vent de liberté, un zest d’impertinence et de malice, mais surtout beaucoup de poésie pour dire les sentiments de l’enfance. Car si l’auteur-compositeur-interprète sait se faire joueur, parfois rêveur, il est avant tout un sacré poète qui cisèle avec soin chacune de ses chansons. Il fait ricocher les mots, les sonorités, les rimes et les assonances, glissements de sons et glissements de sens, auxquels font écho l’ukelélé, la guitare, trompette, scie musicale et autres instruments parfois bizarres, sur des musiques joyeuses, enlevées ou parfois plus graves, composées, arrangées et interprétées avec son acolyte et complice Pierre Caillot. Niet popov vient donc de paraître aux éditions Des Braques jeunesse, un livre CD illustré par une autre de ses complices, Magali le Huche, qui avait déjà illustré son premier livre CD, C’est de famille, paru en 2008 chez Milan, et réédité aujourd’hui également par les éditions des Braques. Niet Popov et C’est de famille sont aussi des spectacles sur la scène, et tournent dans toute la France, tout comme le ciné chansons ou ciné concert Filopat, créé à partir des films d’animation de Günter Ratz, sans oublier les concerts pour les adultes, par exemple Bidulosophie, qu’on a pu voir encore tout récemment à Paris. Mais David Sire sait se faire aussi conteur ou raconteur d’histoires pour les plus jeunes, et c’est ainsi qu’a paru fin 2013 L’homme parapluie aux éditions Sarbacane, avec des illustrations de Thomas Baas. David Sire, homme aux multiples talents, donc, que nous sommes ravis d’accueillir ce matin

  • C’est de famille !, livre-CD de David Sire et Pierre Caillot, illustré par Magali Le Huche, Des braques, 2014, 18,30 €
  • Niet Popov !, livre-CD de David Sire et Pierre Caillot, illustré par Magali Le Huche, Des braques, 2014, 18,30 €
  • L’homme parapluie, de David Sire, illustré par Thomas Baas, Sarbacane, 2013, 15,50 €

Site de David Sire

Spectacles

Interview d’Isabelle Bertola, c’est à 40 minutes

La dixième édition des Scènes ouvertes à l’insolite, initiées par le Théâtre de la marionnette à Paris, devenu il y a quelques mois le Mouffetard – Théâtre des arts de la marionnette, cette dixième édition donc se déroulera du 5 au 11 mai. Ce festival propose ainsi à de jeunes compagnies de présenter dans des conditions professionnelles, leurs premiers pas artistiques dans le domaine des théâtres de marionnettes et des formes animées. L’occasion alors pour le public d’en être les premiers spectateurs, et de partager avec les artistes ces toutes nouvelles créations. Marionnettes à gaine ou sur table, objets détournés, vidéo, les techniques sont variées, au service de textes romanesques ou dramatiques, Martinez, Amado, Ibsen et d’autres. 11 spectacles, organisés en parcours, qui se déroulent pour la plupart au Théâtre de la Cité internationale à Paris, partenaire de ce festival proposé par le Mouffetard-Théâtre des arts de la marionnette. Petit tour d’horizon avec Isabelle Bertola, directrice du Mouffetard.

Livres

Chronique de Gabriel Lucas, c’est à 55 minutes

Pour sa chronique mensuelle, Gabriel Lucas, rédacteur en chef de La mare aux mots, présente des livres à l’humour mordant. A retrouver sur le site de La mare aux mots.

  • Les sur-fées, de Nadja, L’école des loisirs, 9,70 €
  • La Croccinelle, de Michaël Escoffier, illustré par Mathieu Maudet, Frimousse, 13 €
  • Un petit chaperon rouge, de Marjolaine Leray, Actes Sud junior, 4,95 €
  • Avril le poisson rouge, de Marjolaine Leray, Actes Sud junior, 11,50 €
  • Le loup qui mangeait n’importe quoi, de Christophe Donner, illustré par Manu Larcenet, Mango, 14,50 €
  • Le gros goûter, de Stéphane Servant, illustré par Cécile Bonbon, Didier jeunesse, 12,50 €

Lecture

C’est 5 minutes avant la fin

Lionel Chenail lit un extrait de Au fond de la classe, de Louise Deschamps-Wallon, éditions Naïve

Informations

La Maison du Danemark, sur les Champs Elysées, expose en ce moment et encore jusqu’au 18 mai une collection d’objets réalisée par le designer Kay Bojesen, Le design en jeu. Cet artiste danois, mort en 1958, connu d’abord comme orfèvre, s’est fait connaître également dans les années 30 pour ses jouets en bois, en particulier les animaux tels ce singe à suspendre par les bras, mais aussi voitures, jeux de quilles, aux formes simples et arrondies, en bois de hêtre ou teck, peints ou laissés au naturel, cheval à bascule, cheval à roulettes, mobilier de poupées, gardes du roi en rangs serrés, en taille miniature ou grand format… La collection présentée à la Maison du Danemark, prêtée par un collectionneur privé, donne à voir tout le talent de Kay Bojesen. Connu dans le monde entier, Kay Bojesen a toujours conçu des petits objets, jouets, bijoux et couverts, plus de 2000 objets en bois, argent, raphia, rotin, mélamine et autres matériaux. Quelques-uns de ses jouets sont aujourd’hui fabriqués et vendus par Rosendah Design, hélas à des prix prohibitifs. Mais l’exposition des jouets originaux, elle, mérite largement qu’on s’y attarde pour découvrir l’élégance des formes et l’attention aux détails de Kay Bojesen. Exposition jusqu’au 18 mai, au deuxième étage de la Maison du Danemark, 142 avenue des Champs Elysées. L’entrée est libre, et des ateliers de fabrication d’animaux en papier sont également organisés.

| Plan du site | À propos | Mentions légales | Haut de page