Aligre FM - Paris 93.1

Radio libre, indépendante et non-commerciale depuis 1981.

En ce moment à l’antenne :
8h - 11h
Cappuccino

Accueil du site / Programmes / Les émissions / Écoute ! Il y a un éléphant dans le jardin / Ecoute ! Il y a un éléphant… # 06 mai 2013

Écoute ! Il y a un éléphant dans le jardin

Ecoute ! Il y a un éléphant… # 06 mai 2013

Collidram 2015 ; Cléa Dieudonné (illustratrice) ; Isabelle Bertola (BIAM)
Courriel Facebook Myspace Google Yahoo! Plus...

Collidram 2015, émission n°2 avec les collégiens de l’Hay-les-Roses ; La Mégalopole est le premier album de Cléa Dieudonné qu’elle vient de publier aux éditions de l’Agrume ; Isabelle Bertola présente la huitième édition de Biennale des arts de la marionnette démarre cette semaine.

Collidram

C’est en début d’émission

Collidram 2015, deuxième émission. Collidram, le prix de littérature dramatique décerné par les collégiens, est organisé par l’association Postures. Il invite des collégiens, de 35 classes réparties dans toute la France, à découvrir le théâtre contemporain en décernant un prix à l’une des quatre pièces qu’ils lisent dans le cadre de la classe. Ils sont accompagnés dans ce travail par leurs professeurs et par les intervenants de l’association Postures, ils assistent à une rencontre avec les quatre auteurs, débattent en classe sur les pièces, et pour chacune de ces 6 classes, une halte dans cette émission à Aligre FM, partenaire du projet depuis la première édition. Cette année, tout ne se déroule pas tout à fait comme prévu, le plan vigipirate bouscule quelque peu le programme. Ainsi, mercredi 25 mars, 8 collégiens de deux villes étaient venus vous présenter deux des pièces en compétition Au bois de Claudine Galea, et Atlantide, de Jean-René Lemoine. Normalement, comme les autres années, il était prévu que les deux autres pièces soient présentées ici, avant le jury final qui s’est déroulé début avril pour décider du lauréat. Mais, mais, mais, l’ordre est un peu chamboulé, comme la venue de toutes les classes à la radio se révèle assez difficile. Alors ce matin, plutôt que de vous faire découvrir l’heureux lauréat, ça, ça sera pour mercredi prochain, aujourd’hui, nous vous proposons de découvrir les deux autres pièces en compétition, avec les collégiens en troisième au collège Chevreul à l’Hay les Roses, qui sont installés autour de la table. Les deux pièces présentées aujourd’hui : Sous l’armure (Catherine Anne, EDL), La princesse, l’ailleurs et les Sioux (Stanislas Cotton, éditions Théâtrales).

Livres

Interview de Cléa Dieudonné, c’est à 45 minutes

Voici un album qui ne fait pas dans la demi-mesure. De par son format d’abord, plutôt inhabituel, grand, large, et qui se lit à verticale. Mais pas page après page, non, en suivant le déroulé de feuille qui se déplie, dans le sens de la hauteur, donc, sur plus de trois mètres. Et avec un astucieux jeu de pliage dépliage qui permet d’associer le texte à chaque nouvelle scène pour le lire, mais une fois que les 15 scènes sont dépliées, on a devant soi une immense fresque, une immense ville dans toute sa verticalité. Une ville géante, une mégalo pole. La mégalopole, c’est le titre de cet album conçu par Cléa Dieudonné, paru tout récemment aux éditions de l’Agrume. L’histoire ? Tout commence par en haut, tout en haut de la ville, là où pointent dans le ciel les hautes tours de la ville pour descendre dans les bas-fonds, là où vivent, entre autres, les monstres marins. Un petit bonhomme vert débarque en soucoupe et se pose sur les toits de la ville. Surprise, qui est donc ce touriste venu de nulle part ? A invité d’exception, mesure d’exception. Le maire, et le conseil municipal avec lui, décrète ce jour jour férié et une fête grandiose s’organise sur le champ : parades, fanfare, flons flons, feux d’artifices, immense jeu de cache cache, visite du zoo, concert sur le parvis de l’opéra, goûters vertigineux, la fête n’en finit plus tandis que ce drôle de personnage se révèle plus que charmant et attentionné avec chacun. Mais une praline avalée de travers risque fort de faire terminer l’histoire dans les larmes. A moins que… mais je n’irai pas plus loin. Au fur et à mesure du récit, le petit bonhomme vert, et toute la ville avec lui, descendent escaliers, chemins, ruelles, pelouses, en 15 étapes, 15 étages, 15 tableaux qui s’enchainent comme dans un cadavre exquis, pour reconstituer la ville dans son entier quand tout est déplié. Profusion de personnages, de statues, de batiments, fenêtres, maisons, pavillons chinois, oui pavillon chinois, profusion de gâteaux, musiciens, chanteurs, baigneurs ou simples habitants, mais aussi fantômes, oui, oui, et même des voleurs – et des gendarmes –, ou encore bestioles en tous genres à débusquer tout au long du déroulé, comme y invite la quatrième couverture. Ce livre promenade est donc aussi un livre jeu avec 51 voitures à dénicher, 8 vélos, les 75 rochers ou encore les 17 espèces de fleurs, sans compter tous les autres détails souvent pleins d’humour, personnages et petites scènes, ou les clins d’œil, qui ne sont pas comptabilisés. De quoi passer un bon moment à s’attarder dans les recoins et les méandres de cette ville, dont l’architecture aux allures baroques et aux styles très variés, se déjoue avec finesse de la perspective. Tout aussi réalistes mais tout aussi improbables, les couleurs de cette ville, dans une palette étendue de teintes, pastel ou plus vives, soulignent le côté rococo, je ne sais pas si c’est le bon mot, qui fait tout le charme de ces illustrations réalisées en numérique. A souligner encore, le beau papier épais qui permet de déplier au fur et à mesure sans risque de le déchirer ET à noter aussi, le prix, lui, qui reste modeste, 16 euros. Edité par l’Agrume, une jeune maison d’édition qui s’est spécialisée dans la littérature graphique, pour les adultes comme pour les enfants, La mégalopole, est le premier album pour enfants de Cléa Dieudonné, et nous sommes ravis de l’accueillir ce matin.
- Site des éditions de l’Agrume
- Site de Cléa Dieudonné

Festival

Interview d’Isabelle Bertola, c’est à 75 minutes

La Biennale internationale des arts de la marionnette a démarré sa huitième édition hier et se déroule jusqu’à la fin du mois de mai à Paris, et également dans une dizaine de villes de la région parisienne, plus particulièrement à Pantin. Proposé et organisé depuis 2001 par le Mouffetard, théâtre des arts de la marionnette, anciennement dénommé le théâtre de la marionnette à Paris, la biennale explore toutes les formes du théâtre de la marionnette, qui ne cessent d’inspirer les créateurs et les metteurs en scène aujourd’hui pour s’adresser à des publics de tous âges. Avec près de trente spectacles, français ou étrangers, et pas loin de 110 représentations, au Mouffetard, à la Maison des métallos et à la Ville de Pantin, mais aussi dans 9 autres lieux partenaires, la BIAM 2015, comme les précédentes éditions invite à découvrir des créations récentes, variées, inventives et exigeantes. Certaines s’adressent plutôt aux adultes, d’autres aux enfants ou au tout public, Pour présenter la Biennale internationale des arts de la marionnette qui se déroule jusqu’au 30 mai, Isabelle Bertola, directrice du Mouffetard, théâtre des arts de la marionnette est au téléphone.
- Site de la Biennale

| Plan du site | À propos | Mentions légales | Haut de page