Aligre FM - Paris 93.1

Radio libre, indépendante et non-commerciale depuis 1981.

En ce moment à l’antenne :
12h - 17h
Décrochage antenne : programme musical

Accueil du site / Programmes / Les émissions / Écoute ! Il y a un éléphant dans le jardin / Écoute il y a un éléphant… # 06 décembre 2017

Écoute ! Il y a un éléphant dans le jardin

Écoute il y a un éléphant… # 06 décembre 2017

Delphine Maury, réalisatrice // Le Comptoir des Mots // Maïalen Berasategui // Lionel Chenail.
Courriel Facebook Myspace Google Yahoo! Plus...

Musiques

Manu Galure - Que de la pluie

Claude Nougaro - Le cinéma

Abd Al Malik - Gibraltar

L’Invitée : Delphine Maury

Yves Bouveret et Camille Maréchal, les chroniqueurs cinéma de l’éléphant, reçoivent Delphine Maury, co-éditrice avec Thierry Magnier du livre et productrice des films à l’intérieur du livre : Les quatre saisons d’En sortant de l’école.

Extraits  : Page d’écriture - Jacques Prévert Même quand nous dormons - Paul Eluard Liberté - Paul Eluard Demi rêve - Robert Desnos En sortant de l’école – Jacques Prévert

Bibliographie  : Les quatre saisons d’En sortant de l’école : Prévert, Desnos, Apollinaire, Eluard - éditions Thierry Magnier, 2017

La revue de presse

Le Parisien - Les résultats obtenus par les écoliers de CM1 en France dans l’étude de Pirls, le Programme International de Recherche en lecture Scolaire. Ce programme analyse la compétence à lire et à comprendre des enfants d’une même classe d’âge dans 50 pays. Ces résultats sont parus hier et ils placent la France au 34e rang sur 50 pays classés. La France est très loin derrière le trio de tête emmené par la Russie, Singapour et Hong-Kong.

Concernant la méthodologie de cette étude, il a été demandé aux élèves de lire 12 textes courts, soit des histoires, soit des articles, dont le vocabulaire était adapté à leur âge. Les chercheurs n’ont pas uniquement observé si les élèves savaient lire ces textes, mais aussi s’ils savaient les comprendre, les interpréter…

A signaler, dans 48 pays sur 50, les filles ont obtenu de meilleurs résultats que les garçons, cette donnée est une constante depuis 2001.

L’étude démontre une corrélation très nette entre les performances des enfants et leur environnement socioculturel. Plus les enfants sont exposés tôt à la lecture avec des parents qui encouragent cette pratique et qui lisent eux-mêmes, plus les enfants obtiennent de bons résultats. L’inquiétude, c’est que l’étude révèle que 17% des parents ne lisent pas et que la pratique de la lecture est en recul dans 31% des foyers.

La Croix du 1er décembre - Beaucoup de familles sont laissées à la rue par grand froid à Paris. Le Samu social et la mairie de Paris alertent sur le manque d’hébergements d’urgence disponibles. Avec l’arrivée des premières vagues de froids, les projecteurs sont à nouveau braqués sur les sans-abri. La situation est particulièrement critique dans la capitale. Le Samu social a lancé mercredi un cri d’alarme. La veille au soir, alors que la température chutait, 180 personnes seules (dont 80 femmes) et plus de 600 personnes en famille, pour la plupart des mères avec de jeunes enfants, qui avaient appelé le 115 pour obtenir d’urgence un toit, ont dû être laissées à la rue, faute de places. Il y a deux ans encore, le Samu social arrivait à trouver une solution pour 80 % de ces familles. Cette année, cette proportion s’est inversée  : seules 20 % des familles ont pu être abritées. Des services de maternité des hôpitaux ont même dû garder de jeunes mamans qui venaient d’accoucher, ne pouvant les mettre dehors. Selon le Samu social, il manquerait au moins 3 000 places d’hébergement d’urgence dans l’agglomération parisienne. « C’est un fait  : les capacités d’hébergement d’urgence en Île-de-France sont insuffisantes. Les associations font tout ce qu’elles peuvent mais manquent de places et de moyens », a reconnu la maire de Paris, Anne Hidalgo. Elle a annoncé l’ouverture jeudi d’un nouveau centre d’hébergement pour les femmes et les familles dans le 12e arrondissement de Paris, d’une capacité de 90 places. Elle a également lancé un appel à la « mobilisation générale », invitant les propriétaires de logements vides et « tous les acteurs parisiens susceptibles de mettre gratuitement un site à disposition à se signaler auprès de la Ville de Paris ». A signaler toutefois : l’hébergement des sans-abri relève normalement de la responsabilité de l’État. Les préfectures se préparent à réactiver le plan grand froid, mais aucune nouvelle mesure n’a pour l’instant été annoncée.

Les Conseils de lecture

Thomas, responsable des romans du Comptoir des Mots, librairie généraliste, généreuse et indépendante située au 239 rue des Pyrénées à Paris dans le 20e - Téléphone : 01 47 97 65 40.

  • Tripodes de John Christopher ed. L’Ecole des loisirs
  • Sacré Cœur d’Amélie Sam et illustré par Laurent Audouin ed. Le petit Lézard

Notre Agenda

Le documentaire d’Agnès Varda et JR. Visages villages

Gloire à Agnès Varda, première femme cinéaste à avoir reçu un oscar d’honneur pour l’ensemble de sa carrière – il y a un peu plus d’un an à Los Angeles. A 89 ans, la réalisatrice de Sans toit ni loi nous a encore gratifiés, cette année, d’un magnifique documentaire. Un road-movie artistique dans les campagnes françaises, en compagnie du plasticien-photographe JR. Agnès a choisi le cinéma. JR a choisi de créer des galeries de photographies en plein air. Quand Agnès et JR se sont rencontrés en 2015, ils ont aussitôt eu envie de travailler ensemble, tourner un film en France, loin des villes, en voyage avec le camion photographique et magique de JR. Hasard des rencontres ou projets préparés, ils sont allés vers les autres, les ont écoutés, photographiés et parfois affichés. Le film raconte aussi l’histoire de leur amitié qui a grandi au cours du tournage, entre surprises et taquineries, en se riant des différences. Objectif de la balade : concevoir des installations pour rendre hommage aux habitants et créer de la beauté dans des lieux familiers ou abandonnés. La fantaisie est au rendez-vous, l’émotion aussi quand Agnès Varda évoque les outrages du temps et célèbre ses chers disparus.

Le Grand Méchant Renard et autres contes

Ceux qui pensent que la campagne est un lieu calme et paisible se trompent, on y trouve des animaux particulièrement agités, un Renard qui se prend pour une poule, un Lapin qui fait la cigogne et un Canard qui veut remplacer le Père Noël. Un film de Patrick Imbert et Benjamin Renner, d’après la BD de ce dernier aux Editions Delcourt. Une version moderne et un peu folle des fables de La Fontaine. Dès 6 ans et jusqu’à 77 ans

Bibliographie

  • Visages villages. En VOD sur la plupart des plateformes, en DVD et Blu-ray chez Le Pacte.
  • Le Grand Méchant Renard et autres contes (2016). En VOD sur la plupart des plateformes, en DVD et Blu-ray Studio Canal.

Vendredi 8 décembre à 18h pour au parcours inaugural des Projections monumentales qui brilleront sur les façades de l’église Saint-Joseph, de l’Hôtel de ville et Théâtre du casino à Enghien Les Bains, jusqu’au 8 janvier. De nouveau portées par Damien Fontaine dont l’univers narratif avait transporté les spectateurs l’année passée, les projections monumentales 2017 promettent un nouveau voyage aussi troublant que fantastique. Un spectacle intergénérationnel proposé sur les façades. Sur l’hôtel de ville, les enfants retrouveront les aventures du Père-Noël et de ses deux fidèles, Zéphir et Trémolus qui avaient pour mission l’année précédente de réparer la fabrique de jouets. Côté Casino, on plonge dans l’histoire du cinéma à travers le regard de Georges Méliès, illusionniste, décorateur et dessinateur de talent. L’église Saint-Joseph délivre quant à elle les secrets des Rois Mages. Enghien-les Bains, tous les jours à partir de 17h30 jusqu’au 8 janvier.

Le Billet d’humeur de Maïalen, écrivain, essayiste et historienne.

Lecture de Lionel Chenail

extraite de Que nos vies aient l’air d’un film parfait, de Carole Fives aux Editions Le Passage

Nos partenaires