Aligre FM - Paris 93.1

Radio libre, indépendante et non-commerciale depuis 1981.

En ce moment à l’antenne :
17h - 19h
Radio SPUTNIK

Accueil du site / Programmes / Les émissions / La vie est un roman / La Vie est un roman # 16 mai 2017

La vie est un roman

La Vie est un roman # 16 mai 2017

Samuel Beckett, Lettres III, 1957-1965, Gallimard
Voir en ligne : Site de l’éditeur
Courriel Facebook Myspace Google Yahoo! Plus...

Beckett s’immerge davantage dans le monde du théâtre – d’abord avec hésitation, puis avec enthousiasme –, collaborant à la mise en scène de ses propres pièces. Il se lance dans le travail pour la radio avec All That Fall et Embers, tous deux écrits pour la BBC ; pour la télévision avec Eh Joe ; et dans le cinéma avec Film. Il revient également à la fiction avec Comment c’est, dix ans après son précédent roman.

Alors qu’il était jusqu’ici réticent à l’idée d’évoquer son activité d’écrivain, Beckett s’attache désormais, lettre après lettre, à décrire ses travaux en cours. Et pour la première fois, le destinataire privilégié est une femme. C’est une intense correspondance qu’il entretient en effet avec Barbara Bray : productrice, traductrice, critique, elle travailla longtemps pour le département théâtre de la BBC et avait rencontré Beckett en février 1958 en produisant All That Fall. Cette rencontre qui se mua en une puissante liaison intellectuelle et amoureuse constitue un des éléments marquants de ce volume. Beckett est très occupé mais cela ne l’empêche pas de multiplier les activités. Il s’immerge davantage dans le monde du théâtre – d’abord avec hésitation, puis avec enthousiasme –, collaborant à la mise en scène de ses propres pièces. Il se lance dans le travail pour la radio avec All That Fall et Embers, tous deux écrits pour la BBC ; pour la télévision avec Eh Joe ; et dans le cinéma avec Film. Il revient également à la fiction avec Comment c’est, dix ans après son précédent roman. Alors qu’il était jusqu’ici réticent à l’idée d’évoquer son activité d’écrivain, Beckett s’attache désormais, lettre après lettre, à décrire ses travaux en cours. Et pour la première fois, le destinataire privilégié est une femme. C’est une intense correspondance qu’il entretient en effet avec Barbara Bray : productrice, traductrice, critique, elle travailla longtemps pour le département théâtre de la BBC et avait rencontré Beckett en février 1958 en produisant All That Fall. Cette rencontre qui se mua en une puissante liaison intellectuelle et amoureuse constitue un des éléments marquants de ce volume.

Nos partenaires

| Plan du site | À propos | Mentions légales | Haut de page