Aligre FM - Paris 93.1

Radio libre, indépendante et non-commerciale depuis 1981.

En ce moment à l’antenne :
21h - 6h30
Décrochage antenne : programme musical

Accueil du site / Programmes / Les émissions / La vie est un roman / La Vie est un roman # 17 avril 2018

La vie est un roman

La Vie est un roman # 17 avril 2018

Michel Crépu & François Jost nous parlent de François Fillon et de la méchanceté à l’ère numérique.
Voir en ligne : Site de CNRS Ed.
Courriel Facebook Myspace Google Yahoo! Plus...

MICHEL CRÉPU, Un empêchement. Essai sur l’affaire Fillon, Gallimard Ce livre est un tableau de circonstances, comme on le dit d’un changement d’époque. L’action se déroule vers 2017-2018 en France, contrée connue pour aimer les livres et la politique. Cette fois, le pays est servi. Tandis que s’écroulent les grandes familles idéologiques nées au XIXe siècle, le socialisme, le libéralisme, on voit surgir un nouveau monde, mêlé de start-up et de légumes bio. Personne ne sait comment s’appelle ce monde. C’est la nouvelle scène où brille l’astre Macron, peut-être pour mille ans. En trois petits mois, une page énorme a été tournée, renvoyant au néant d’anciennes célébrités. Le nom de François Fillon a été au centre de ce bouleversement. Donné vainqueur à l’Élysée, celui-ci a quitté la scène dans l’habit du vaincu. On a dit qu’il avait été « empêché ». Par qui ? Par quoi ? Un adversaire, sûrement, mais du dedans ou du dehors ? Que nous dit cette minuscule tragédie ? La réponse à ces questions réveille toute une histoire remplie de portraits, d’épisodes, d’anecdotes qui disent le vrai de notre temps. Et quoi de plus amusant que le vrai ? À l’école du Bloc-notes de François Mauriac où la littérature et la politique s’alimentent à l’envi, loin des catéchismes militants, Un empêchement se veut surtout un bon moment de conversation. ******* François JOST, La méchanceté en actes à l’ère numérique, CNRS Ed. Radio, télévision, presse, Internet, la méchanceté semble étendre chaque jour un peu plus son territoire. Pour vérifier cette impression, François Jost ausculte l’histoire des médias et pose les jalons de ce phénomène. Dans les années 1960, le journal Hara-Kiri se voulait simplement « bête et méchant », puis les reality-shows télévisuels des années 1990 ont démocratisé la médisance-spectacle. Les années 2010 avec les réseaux sociaux, qui rétroagissent sur tous les médias, amplifient le mouvement. En effet, si la méchanceté est atemporelle, elle a trouvé aujourd’hui des conditions favorables à son épanouissement : l’évolution des médias qui, chaque jour un peu plus, font de la vie un spectacle, un public qui trouve son bonheur dans le ridicule des autres, la possibilité pour chacun, à l’ère numérique, de se faire juge de tout sur fond de discours populistes. Ce livre, plus qu’une simple histoire de l’extension du domaine de la méchanceté dans les médias, met au jour comment l’évolution de la télévision et du numérique a abouti à une multiplication des meurtres symboliques : destruction de la parole de l’expert, dévaluation des politiques, attaques ad hominem ou ad statutum, jusqu’à l’incitation à la haine raciale ou l’homophobie. Empruntant aussi bien à la philosophie, à la sociologie qu’à la psychologie, François Jost part des actes (dessins, articles, couvertures de journaux, chroniques d’humoriste, pétitions en ligne…) pour tracer les contours d’une méchanceté aux multiples visages.

Nos partenaires

| Plan du site | À propos | Mentions légales | Haut de page