Aligre FM - Paris 93.1

Radio libre, indépendante et non-commerciale depuis 1981.

En ce moment à l’antenne :
21h - 6h30
Décrochage antenne : programme musical

Accueil du site / Programmes / Les émissions / La vie est un roman / La Vie est un roman # 27 juin 2017

La vie est un roman

La Vie est un roman # 27 juin 2017

Yves Tenret lit "Mon AVC"
Voir en ligne : Editions Médiapop
Courriel Facebook Myspace Google Yahoo! Plus...

Yves Tenret lit des extraits de "Mon AVC", texte à paraître aux Editions Mediapop à la fin de l’année. Un accident ischémique transitoire, un AIT, est un accident vasculaire cérébral, à la suite duquel la circulation sanguine est rapidement rétablie et dont les symptômes disparaissent dans les 24 heures, mini accident dont vous récupérez rapidement. Pour la plupart des patients souffrant d’un AIT, les symptômes persistent moins d’une heure. Plus les symptômes persistent, plus les risques de lésions du tissu cérébral augmentent. Oui, oui ! J’ai été, par deux fois, paralysé, deux fois, à gauche, à deux heures d’intervalles. Quatre et six heures du matin. Hémiplégie !!! La dépendance, l’horreur. Ils disent trois jours, je dis quatre, ils disent « Patient adressé au SAU pour suspicion d’AIT ; appel à 8h30 : persistance d’un déficit du membre supérieur gauche à 4/5, selon l’urgentiste. Patient adressé en alerte thrombolyse. NIHSS 0 à l’arrivée à l’IRM, force motrice normale, pas d’AIC ni de saignement en IRM, pas d’occlusion au TOF donc pas de thrombolyse », voilà ce qu’ils disent mais moi, je dis ça fout les jetons !!! Et maintenant, la nuit quand je marche sur les boulevards, j’ai peur, peur de tomber. J’ai peur de tomber à gauche. Je dois me déconditionner et me reconditionner. Je me mets dans mes épaules, ils sont larges, larges, larges et ma poitrine est si solide, et ce pas si félin, qui me caractérise si bien, j’avance sans bruit. Je ne vais pas tomber, pas tomber, pas tomber… J’ai peur. C’est la première fois de ma vie que j’ai peur comme ça, c’est une peur qui vient de l’intérieur… Eh oui ! Alors, pour ce qui est de me sentir fragile, je suis servi là. Le pire, c’est la nuit. Je me réveille, je me tâte, y a un moment de doute… Ça vibre ! A gauche ou à droite ? En haut ou en bas ? Et la bouche ? Et les mains ? Bref, au moindre picotement, je m’affole, je me lève, je tourne en rond… La mort ! Oui, mon corps et moi sommes séparés, nous dansons et tout l’exercice constitue en cette obligation vitale que nous avons dorénavant : nous devons nous oublier mutuellement. Sans ça, nous ne pouvons pas vivre. Une confiance s’est dissoute, cette confiance était en soi, j’avais confiance en moi et il s’est avéré que moi n’était pas moi et qu’il pouvait me lâcher, m’abandonner, me laisser là. La moitié gauche de mon corps n’a pas la même vibration que celle de droite… La Mort ! Pause. C’est trop dur…

Nos partenaires

| Plan du site | À propos | Mentions légales | Haut de page