Aligre FM - Paris 93.1

Radio libre, indépendante et non-commerciale depuis 1981.

En ce moment à l’antenne :
12h - 17h
Décrochage antenne : programme musical

Accueil du site / Programmes / Les émissions / Les Jeudis Littéraires / Les jeudis littéraires # 19 novembre 2015

Les Jeudis Littéraires

Les jeudis littéraires # 19 novembre 2015

Les RDV de La Différence ; "Midi noir" // avec Patrick Valandrin (auteur) ; "Avec Ingeborg" // avec Catherine Weinzaepflen (auteur)
Courriel Facebook Myspace Google Yahoo! Plus...

Les Rendez-vous de la Différence

avec :

  • Patrick Valandrin pour "Midi Noir"
  • Colette Lambrichs et Claude Minneraud au sujet du livre de Melpo Axioti "République- Bastille"

- Catherine Weinzaepflen pour "Avec Ingeborg" (Ed. des Femmes)

Présentation de "Midi Noir" sur le site des éditions de La Différence :

Dans un bourg viticole de Provence,un ouvrier agricole s’accuse du meurtre de celui que tout le monde appelle l’Arabe. Or la police ne trouve aucune trace du cadavre. Le commissaire Jean-Yves Grenier, récemment muté dans le sud, et sa ravissante assistante Marjolaine, cherchent à comprendre ce qui se cache derrière cette curieuse affaire. Chantage, corruption, escroquerie ? Comme le dit la jeune femme : « Rien n’est carré dans le Midi, rien n’est jamais blanc ou noir, les bons et les méchants ne sont pas ceux qu’on croit. » Dans ce décor de carte postale, trop beau pour être vrai, les tensions s’exacerbent tandis que la température grimpe

Présentation de sur le site des éditions de La Différence :

« […] Votre roman, madame, c’est un cadeau que vous faites à ma patrie, et je suis heureux d’être le premier à pouvoir vous en dire merci. Rarement, une lecture romanesque m’a tant ému. Ce livre est plein d’échos, de chants et de rumeurs : encore une fois, comment n’être pas fier que vous ayez trouvé que seule notre langue pouvait les faire entendre ? Vous prendrez donc place dans la littérature française, et puisse votre exemple être compris ! » ARAGON

Tels sont les termes de la lettre d’Aragon à Melpo Axioti, le 3 octobre 1948, à la réception de République-Bastille, le roman qu’elle écrivit quand elle était à Paris, avant d’être expulsée vers l’Allemagne de l’Est. Elle ne l’a publié ni en français, ni en grec, et n’en a plus jamais reparlé par la suite. Le livre est bouleversant, le verbe saisissant. Il raconte, au lendemain de la guerre, l’expérience parisienne d’une jeune femme grecque, Lisa. Il y a tout d’abord ce regard étonné que l’étrangère porte sur l’espace, l’architecture ou les habitudes des Français tout en s’appropriant les coutumes du pays. On nous dit ensuite l’histoire récente de la Grèce, celle des destructions causées par la guerre, des exécutions, de la famine athénienne de l’hiver 1940 qui tua 300 000 habitants. Au fil des pages, Lisa révèle son passé de résistante, d’amante aussi, depuis l’âge de douze ans, de son jeune instituteur jusqu’à la rencontre de Georges, le Parisien.

Présentation de "Avec Ingeborg" sur le site des Editions des Femmes :

« J’ai longtemps cherché comment écrire avec Ingeborg Bachmann. Traduire est la manière la plus intense, la plus triviale, de pénétrer la langue d’un écrivain. Je rougis encore d’avoir un jour dit à un écrivain J’aime ta langue sans me rendre compte de ce que je disais. J’ai traduit plusieurs poèmes d’Ingeborg Bachmann, avec une prédilection pour ceux de Ich weiß keine bessere Welt, livre posthume dont l’écriture fragile est imprégnée de sa mort tragique. Mais, plus avant et plus loin : j’ai décidé de confronter une œuvre à laquelle la disparition d’Ingeborg Bachmann a coupé court en 1973, à l’aune de ce qui nous parle aujourd’hui. De la mêler à une écriture actuelle (la mienne) pour travailler une pensée qui m’importe, à savoir qu’on n’écrit pas seul. » C.W.

| Plan du site | À propos | Mentions légales | Haut de page