Aligre FM - Paris 93.1

Radio libre, indépendante et non-commerciale depuis 1981.

En ce moment à l’antenne :
17h - 19h
Radio SPUTNIK

Accueil du site / Programmes / Les émissions / Les Jeudis Littéraires / Les jeudis littéraires # 26 novembre 2015

Les Jeudis Littéraires

Les jeudis littéraires # 26 novembre 2015

Aragon // avec Philippe Forest
Courriel Facebook Myspace Google Yahoo! Plus...

Au programme :
- Philippe Forest pour "Aragon" (Ed. Gallimard, septembre 2015)
- présentation du livre de Piero Jahier "Avec Les Alpins" (Ed. Isitituto Italiano di Cultural, collection Cahiers de l’Hôtel de Gallifet, 2015)

Présentation de "Aragon" sur le site de l’éditeur :

Aragon s’est beaucoup raconté, en prose et en vers ; il n’a cessé d’appliquer avec virtuosité le principe du « mentir-vrai » à sa vie riche déjà de tant d’énigmes et de paradoxes : enfant illégitime à qui le secret de ses origines fut longtemps caché ; antimilitariste décoré de la Grande Guerre puis médaillé de la Résistance ; dandy dadaïste devenu militant discipliné du parti de Staline et de Thorez ; poète surréaliste converti au réalisme socialiste ; homme à femmes – et quelles femmes ! – métamorphosé en chantre de l’amour conjugal, avant de découvrir sur le tard le goût des garçons… Tous ces personnages différents n’en font qu’un seul dont l’itinéraire littéraire, intellectuel et politique transcrit le génie et le chaos du siècle. Philippe Forest recompose à nouveaux frais le roman somptueux de cette longue existence, avec ses chapitres glorieux et ses pages lugubres. Il révèle le jeu de miroirs par lequel se réfléchissent l’œuvre et la vie d’un écrivain surdoué à qui aucune des formes de la littérature n’était étrangère. Et si cette œuvre continue à nous toucher, alors que cette vie n’en finit pas de nous déconcerter, c’est qu’elle possède une jeunesse, une insolence, une énergie sur lesquelles le temps n’a guère eu de prise. Aragon a été aimé autant que haï, admiré autant que décrié, à la fois pour de bonnes et de mauvaises raisons. Il ne s’agit dans ces pages ni de l’acquitter ni de le condamner, mais d’en revenir au mystère même de celui dont on a pu dire qu’il avait été sans doute « le dernier des géants de notre temps ».

Présentation de "Avec les Alpins" sur le site de la BnF : Engagé volontaire à trente ans, Piero Jahier rejoint, le 29 février 1916, le 7° Régiment alpin, au cœur des Dolomites, et il y est chargé de l’instruction des recrues. Les hommes qui lui sont confiés sont des montagnards de la région, pauvres souvent, plus très jeunes et, pour la plupart, pères de famille. Pendant quatre mois, Jahier leur apprendra les rudiments de la vie militaire ; il tentera surtout de leur inculquer le sens de la « patrie », cette Italie si jeune encore, qui ne leur a encore rien donné et pour laquelle ils doivent sacrifier leur vie. De cette expérience naît Avec les alpins, publié dès 1918 et qui n’avait jamais été traduit en français. Un journal de guerre ? Plutôt un livre de mémoires, mêlant prose et vers, où la dimension privée est happée par l’histoire collective, une guerre sans combats ni tranchées puisqu’il n’est jamais question ici des premières lignes. Au début, Jahier voit dans la guerre l’occasion de s’identifier au peuple paysan, une humanité simple, franche et pure, dépositaire de valeurs élémentaires et inaliénables. Toutefois les éprouvantes conditions de vie des soldats et l’incompréhension que manifestent les chefs militaires autant qu’une partie considérable de la population civile instillent chez l’auteur de tels doutes et de telles réserves sur la nature du conflit qu’il en vient à des positions de type pacifiste et antimilitariste. Jahier compatit, souffre, mais ne va pas jusqu’à la protestation ou l’invective. Sa détresse trouve un soulagement dans le spectacle de la sérénité résignée, obéissante des alpins. Comme Guillaume Apollinaire, cet autre combattant d’au-delà des Alpes, Piero Jahier entremêle superbement poésie et prose, déclamations et prières, récits et litanies d’une brûlante ferveur pour chanter le destin de ces vies broyées

| Plan du site | À propos | Mentions légales | Haut de page