Aligre FM - Paris 93.1

Radio libre, indépendante et non-commerciale depuis 1981.

En ce moment à l’antenne :
8h - 11h
Cappuccino

Accueil du site / Programmes / Les émissions / Liberté sur paroles / Liberté sur paroles # 22 février 2016

Liberté sur paroles

Liberté sur paroles # 22 février 2016

"Tueries. Forcenés et suicidaires à l’ère du capitalisme absolu"//avec Franco "Bifo" Berardi (auteur) ; "Je lutte donc je suis"//avec Yannis Youlountas (réalisateur) et Angélique Ionatos (protagoniste du film)
Courriel Facebook Myspace Google Yahoo! Plus...

8h : invité : Franco « Bifo » Berardi pour son livre : "Tueries. Forcenés et suicidaires à l’ère du capitalisme absolu" (Lux éditeur, février 2016)

Franco Berardi, aussi appelé « Bifo », est un philosophe et militant issu du mouvement autonome italien des années 1970. Militant marxiste, cofondateur de la radio pirate libre Radio Alice, il a aussi connu et travaillé avec Félix Guattari à la fin des années 1970. Il enseigne aujourd’hui l’histoire sociale des médias à Milan.

Dans ce livre, en connexion directe avec les récents attentats, l’auteur montre comment le terrorisme suicidaire frappe aujourd’hui aussi bien à Columbine ou Utøya, que dans les rues de Paris. Sa violence multiforme surgit de partout et repousse chaque fois les frontières de l’horreur. Soutenir que ces assassins sont des forcenés ou encore les soldats fous d’une armée ennemie ne suffit plus à comprendre un phénomène aussi effarant. Franco « Bifo » Berardi s’intéresse ici à la psychopathologie, mais aussi aux origines économiques et politiques de ces meurtres de masse de plus en plus fréquents. Il démêle minutieusement l’enchevêtrement de désespoir, de ressentiment, de nihilisme, d’affirmation identitaire et de quête de célébrité qui pousse ces hommes à faucher la vie des autres avant de mettre fin à la leur. En ressort cet examen d’un corps social déchiqueté par le pouvoir absolu du capitalisme, pouvoir qui nous confine à une impasse, entre dépression et violence. Un état des lieux dont il faut prendre acte pour pouvoir à nouveau poser la question « Que faire ? » et chercher, dans la noirceur, d’éventuelles lignes de fuite.

9h : entretien avec Yannis Youlountas, réalisateur du film "Je lutte donc je suis" et Angélique Ionatos, musicienne et chanteuse, l’une des protagonistes du film qui montre comment « De Grèce et d’Espagne, un vent du sud contre la résignation souffle sur l’Europe.

Dans les villes et les campagnes, dans les îles et les montagnes, au cœur des luttes et des alternatives en actes, des femmes, des hommes, mais aussi des enfants refusent de baisser les bras. Une même devise résume leur courage de résister, leur joie de créer et leur persévérance à toute épreuve : "JE LUTTE DONC JE SUIS" (prononcer "AGONIZOMAI ARA IPARKO" en grec et "LUCHO LUEGO EXISTO" en espagnol).

Quelques mots pour vivre debout, parce que rester assis, c’est se mettre à genoux. Une brise marine, souriante et solidaire, de Barcelone à Athènes et d’Andalousie en Crète, qui repousse les nuages du pessimisme. Un voyage palpitant en musique, d’un bout à l’autre de la Méditerranée, en terres de luttes et d’utopie. »

- Site du film

| Plan du site | À propos | Mentions légales | Haut de page