Aligre FM - Paris 93.1

Radio libre, indépendante et non-commerciale depuis 1981.

En ce moment à l’antenne :
17h - 19h
Radio SPUTNIK

Accueil du site / Programmes / Les émissions / Lusitania / Lusitania # 25 mars 2017

Lusitania

Lusitania # 25 mars 2017

"Luz obsucra" /avec Susana de Sousa Diaz (réalisatrice) // "Récits de la prison de Porto" /avec João Viegas (traducteur et préfacier)
Courriel Facebook Myspace Google Yahoo! Plus...

Mathilde a reçu la réalisatrice portugaise Susana de Sousa Dias : son film "Luz obscura" (Lumière obscure) fait partie de la sélection officielle du Festival le Film du Réel, festival international du film documentaire, qui se tient du 24 mars au 2 avril au Centre Georges Pompidou à Paris.

Ce documentaire, tout comme le précédent "48", pour lequel Susana de Sousa Dias a obtenu le Grand Prix à ce même festival, met en lumière les témoignages de victimes de la dictature au Portugal. Cette 39ème édition du Film du Réel fait la part belle à des documentaires lusophones. Sont également en compétition : "No intenso agora" du brésilien João Moreira Salles, "Nyo Vweta Nafta", luso-mozambicain de Ico Costa, "Martirio" film brésilien de Vincent Carelli, Ernesto de Carvalho et Tatiana Almeida. Hors compétition, vous pourrez également découvrir "O cinema, Manoel de Oliveira e eu" (Le cinéma, Manoel de Oliveira et moi), film hommage de João Botelho, au célèbre réalisateur portugais, décédé en 2015. Une rétrospective sera consacrée au brésilien Andrea Tonacci.
- Pour avoir plus d’infos : www.cinemadureel.org

João Viegas était aussi à l’antenne pour présenter le livre "Récits de la prison de Porto" de Camilo Castelo Branco, aux éditions Chandeigne, qu’il a traduit du portugais et dont il signe la préface. L’oeuvre originale "Memorias do Carcere" compte 2 volumes, mais João Viegas s’est attaché dans son livre à traduire 3 récits : celui de José Teixeira da Silva dit "Zé-do-Telhado", célèbre brigand ; puis de trois paricides, et enfin un infanticide, l’histoire dramatique de la jeune Paula, décédée en prison. Il s’agit de prisonniers que l’auteur, Camilo Castelo Branco, a rencontré ou dont il a entendu parler alors qu’il était lui-même emprisonné pour adultère.

Nos partenaires

| Plan du site | À propos | Mentions légales | Haut de page