Aligre FM - Paris 93.1

Radio libre, indépendante et non-commerciale depuis 1981.

En ce moment à l’antenne :
19h30 - 21h
Coma électrique

Accueil du site / Programmes / Les émissions / Odyssées immigrées / Odyssées immigrées # 10 mars 2017

Odyssées immigrées

Odyssées immigrées # 10 mars 2017

Makoto Sato, un portrait musical
Courriel Facebook Myspace Google Yahoo! Plus...

Makoto Sato, un batteur japonais à Paris

Quand Makoto Sato arrive à Paris en octobre 1970, pour ses études de littérature française, c’est avec le rêve de devenir cinéaste. Tout en préparant une thèse sur Artaud, il va fréquenter assidument la Cinémathèque française - Paris est alors la plaque tournante du Free Jazz. Makoto y découvre des musiciens d’exceptions. Sunny Murray, the Art Ensemble of Chicago, Alan Silva ou encore Anthony Braxton lui révèlent les multiples possibilités de l’improvisation.

Deux rencontres décisives, au Japon en 1974, vont sceller définitivement son destin de musicien : Masahiko Togashi, le plus grand batteur japonais de l’époque, et Don Cherry. qui l’invite à séjourner chez lui en Suède deux ans plus tard. Makoto y reçoit du maître 2 leçons de musique et joue pour la première fois de la batterie. Ce sera son instrument. Dès lors, il ne va cesser d’explorer tous les possibles de la musique improvisée. Parallèlement à sa carrière de musicien, Makoto Sato devient l’une des pierres angulaires de l’espace Japon, travaillant d’abord aux éditions Ilyfunet puis à la tête de la rédaction du journal en japonais OVNI, consacré à la France et Paris.

Dans cet espace culturel édifiant des ponts entre son pays d’origine et son pays d(‘accueil, Makoto Sato organise beaucoup de concerts, avec son fidèle complice, le trompettiste Itaru Oki, Arthur Doyle… mais aussi le groupe Marteau Rouge, qu’il fonde en 1992 avec le guitariste Jean-François Pauvres et le musicien d’électro acoustique Jean Marc Foussat. Le grand Joe Mac Phee est également un fidèle compagnon du batteur…

A l’aide de 5 CDs qui l’ont fortement marqué, Makoto Sato est venu aujourd’hui nous conter son odyssée musicale tout au long de ces quelque 50 années passées en France.

Programmation musicale

1) Ornette Coleman The Copmplete Atlantic Recordings (Rhino Records)

"To Us" Ornette Coleman, saxe alto Don Cherry, trompette Charlei Haden, contrebasse Ed Blackwell, batterie

enregistré juin 1960 à New York

2) Bura bura (Pan Music)

"Spiritual Nature" Steve Lasy, saxe soprano Don Cherry, trompette Dave Holland, contrebasse Masahiko Togashi, batterie

enregistré mai 1986 à Tokyo

3) Between (Ohrai Records)

"Door of the mirror" Joe McPhee, saxe soprano Makoto Sato, batterie

4) Mali:Cordes anciennes (Buda records)

"Sunjata" Sidiki Diabaté, kora Batourou Sékou Kouyaté, kora

la date de l’enregistrement n’est pas mentionnée.

5) Stinging Nettles (Ohrai Records)

Lucien Johnson, saxe ténor Alan Silva, contrebasse Makoto Sato, batterie

enregistré novembre 2006 à Paris

Nos partenaires

| Plan du site | À propos | Mentions légales | Haut de page