Aligre FM - Paris 93.1

Radio libre, indépendante et non-commerciale depuis 1981.

En ce moment à l’antenne :
7h30 - 8h
In tra di noi, chi ne pensi ?

Accueil du site / Programmes / Les émissions / Les Jeudis Littéraires / Les Jeudis littéraires # 24 novembre 2016

Les Jeudis Littéraires

Les Jeudis littéraires # 24 novembre 2016

"La magie dans les villes" et la revue "La moitié du fourbis"/avec Frédéric Fiolof (auteur et directeur de publication // "La matière de l’absence" /avec Patrick Chamoiseau (auteur)
Courriel Facebook Myspace Google Yahoo! Plus...

Avec :

Frédéric Fiolof pour « La magie dans les villes » (Ed. Quidam) et la revue « La m

Extrait de la présentation de "La magie dans les villes" sur le site de l’éditeur : "La Magie dans les villes" parle de ce qu’il reste lorsqu’on a renoncé à tout. C’est aussi le portrait d’un homme désaccordé, banal et extravagant, qui porte la vie comme un costume mal taillé.

Présentation de la revue sur le site de "La moitié du fourbi" : Dans le fourbi du monde, la littérature ouvre des pistes et des espaces. Elle invite aussi à poser le livre et à regarder autour. Le plus loin possible comme à nos pieds, il y a matière à s’étonner, prendre plaisir, s’émouvoir, s’effarer. Au cœur des textes et au-delà des pages, nous faisons le pari de deux gestes portés par une même curiosité, une même envie de donner encore à lire, à voir et à penser. A chaque numéro, une proposition (un thème, un mot, une luciole). La moitié du fourbi l’explore librement, réaffirmant que la littérature est l’exercice jubilatoire le plus sérieux du monde. Une promenade, en somme, à livre ouvert et à livre fermé.

  • Chronique d’Andreas Becker sur "Molloy" de Beckett avec une lecture de Brigitte Mougin

Patrick Chamoiseau pour « La matière de l’absence » (Ed.du Seuil)

Présentation sur le site de l’éditeur : A partir de la mort de sa mère, l’écrivain visite l’histoire encore méconnue des Antilles, leurs genèses, leurs rituels, leurs modes de vie, remontant aux origines de l’humanité, retraçant l’étonnante créativité d’un peuple qui a inauguré ses mythes et ses combats dans le ventre du bateau négrier. Dialoguant avec sa sœur, dite "la Baronne", il évoque, avec tendresse, humour et profondeur, la poétique de tout un monde qui dépasse le cercle familial et nous initie à un bel art de vivre.

Nos partenaires

| Plan du site | À propos | Mentions légales | Haut de page